Neufmois.fr » Grossesse zen » Droit et argent » Enceinte et Ă©puisĂ©e : ai-je droit Ă  un congĂ© pathologique ?

Enceinte et épuisée : ai-je droit à un congé pathologique ?

En fin de grossesse, il n’est pas rare que la fatigue prenne le dessus. Il est parfois possible de partir plus tĂŽt que les dates prĂ©vues de congĂ© maternitĂ©. Mais ce congĂ© pathologique n’est pas systĂ©matique, contrairement Ă  une idĂ©e largement rĂ©pandue.

En cas de fatigue excessive, toute future maman peut bĂ©nĂ©ficier d’un arrĂȘt de travail de deux semaines en amont du congĂ© prĂ©natal. Soit six semaines avant la date thĂ©orique du terme pour un premier enfant ou huit semaines en cas de troisiĂšme grossesse.

Quelles futures mamans peuvent bénéficier du congé pathologique ?

Pour pouvoir en bĂ©nĂ©ficier, il faut prĂ©senter des symptĂŽmes anormaux Ă  ce stade de la grossesse ou des troubles spĂ©cifiques qui exigent une prise en charge mĂ©dicale. Contrairement Ă  une idĂ©e largement rĂ©pandue, ce congĂ© n’est pas un droit mais une possibilitĂ©, dans le cadre strict d’une prescription mĂ©dicale. Si, autrefois, les prescriptions Ă©taient plus gĂ©nĂ©reuses, aujourd’hui il faut savoir que l’assurance maladie rĂ©duit de maniĂšre drastique les possibilitĂ©s d’arrĂȘt maladie insuffisamment justifiĂ©s. Votre mĂ©decin est soumis Ă  certains contrĂŽles qui ne lui permettent d’accepter tous les arrĂȘts pathologiques demandĂ©s, mĂȘme s’il comprend votre fatigue.

Quel recours mettre en place pour obtenir un congé pathologique ?

En principe aucun, mais vous pouvez demander Ă  consulter le mĂ©decin SantĂ© au Travail. Ce dernier n’a pas la possibilitĂ© de vous prescrire un arrĂȘt pathologique, en revanche il peut nĂ©gocier avec votre entreprise pour que votre poste soit mieux adaptĂ© Ă  votre Ă©tat, en attendant la date effective de votre congĂ© maternitĂ©. S’il vous reste des congĂ©s, vous pouvez aussi demander Ă  en poser une partie avant la date de votre congĂ© maternitĂ©.

À lire absolument

Laisser un commentaire