Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » Kate Middleton veut accoucher Ă  domicile, et en France comment ça se passe ?

Kate Middleton veut accoucher à domicile, et en France comment ça se passe ?

Ça y est, la grande nouvelle est tombĂ©e, le royal baby de Kate Middleton et du Prince William devrait naĂźtre dans le courant du mois de mars 2018 et tous les journaux s’affolent. Entre les bookmakers qui parient dĂ©jĂ  sur le sexe du futur enfant et la rumeur Ă  propos d’un accouchement Ă  domicile, la Grande Bretagne est en Ă©bullition ! Eh oui la duchesse de Cambridge a manifestĂ© le souhait d’accoucher chez elle, souhait qu’elle avait dĂ©jĂ  formulĂ© pour sa prĂ©cĂ©dente grossesse. Mais entre mythe et rĂ©alitĂ©, qu’en est-il vraiment de l’accouchement Ă  domicile ? Que faut-il savoir Ă  propos de cette mĂ©thode d’accouchement ?

Pourquoi accoucher à domicile ?

Pourquoi vouloir accoucher Ă  domicile ? Les raisons sont nombreuses : respect de la physiologie, prĂ©sence de la famille, diminution du stress, rejet du tout mĂ©dical
 Pourtant seul un trĂšs faible nombre de femmes aujourd’hui dĂ©cident d’accoucher Ă  domicile. Il faut dire que le dĂ©bat fait rage. Les anti-accouchement Ă  domicile soulĂšvent le fait qu’un accouchement peut toujours ĂȘtre compliquĂ© et ainsi que tout risque, mĂȘme minime est inacceptable. D’un autre cotĂ©, les pro-accouchement Ă  domicile mettent en avant le fait que les grossesses sont de plus en plus mĂ©dicalisĂ©es (on pense notamment aux nombreux examens parfois anxiogĂšnes Ă  rĂ©aliser ou parfois vĂ©cus comme des traumatismes ou certaines violences obstĂ©tricales) et que les femmes devraient tout simplement pouvoir avoir plus le choix concernant le mode de leur accouchement. L’accouchement devrait ainsi ĂȘtre moins mĂ©dicalisĂ© et plus humanisĂ© pour ces derniers.

L’accouchement assistĂ© Ă  domicile en France : oĂč en est-on ?

Actuellement trĂšs peu de femmes accouchent Ă  domicile. Ce type d’accouchement reprĂ©sente Ă  peine quelques pourcents des femmes. La France est d’ailleurs un des pays oĂč ce type d’accouchement est le moins pratiquĂ©. D’ailleurs, Ă  peine une centaine de sages-femmes libĂ©rales proposent des accouchements Ă  domicile.

ConcrĂštement, comment se passe un accouchement Ă  domicile ?

L’accouchement Ă  domicile assistĂ© est rĂ©git par une charte Ă©tablie par les sages-femmes libĂ©rales. L’accouchement Ă  domicile est rĂ©servĂ© aux femmes ne prĂ©sentant pas de risques : sont donc exclues les grossesses multiples, les femmes souffrant de diabĂšte gestationnel
 La sage-femme doit fournir au couple une information la plus complĂšte possible et la dĂ©marche doit ĂȘtre faite par le couple qui doit d’ailleurs signer une charte avec la sage-femme (reconnaissant les risques de l’accouchement Ă  domicile). Le transfert Ă©ventuel vers l’hĂŽpital le plus proche ne doit pas durer plus de 20 minutes et doit ĂȘtre prĂ©parĂ©. La sage-femme s’occupe de la grossesse, de l’accouchement et du suivi post-natal.

Et les maisons de naissance,oĂč en est-on en France ?

Et s’il existait une autre voie pour un accouchement moins mĂ©dicalisĂ© ? Les maisons de naissance semblent ĂȘtre un compromis entre l’accouchement Ă  domicile et l’hĂŽpital. Les maisons de naissance sont des structures obligatoirement jouxtĂ©es Ă  un hĂŽpital, gĂ©rĂ©es par des sages-femmes. La prise en charge des femmes enceintes y est beaucoup moins technique qu’à l’hĂŽpital mais elle ne concerne, encore une fois, que les femmes enceintes Ă  bas risque. Les maisons de naissance sont autorisĂ©es par la loi de 2013 et un dĂ©cret paru en 2015 prĂ©cise les conditions de fonctionnement de ces structures. 9 maisons de naissance ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© crĂ©Ă©es et seront Ă©tudiĂ©es Ă  titre expĂ©rimental pendant 5 ans.

À lire absolument