Ces 5 aliments anti-fringales à éviter

5 aliments anti-fringales à éviter

Votre repas est à peine terminé que la faim se fait de nouveau sentir. Pour combler votre appétit, vous êtes sur le point de vous préparer un petit en-cas. Attention ! Certains aliments anti-fringales sont interdits ou fortement déconseillés pendant la grossesse. On fait le point avec les nutritionnistes Patricia Laforge, Julie Delorme et Marie-Laure André.

Les produits drainants, amincissants et coupe-faim

Avant d’être enceinte, vous aviez peut-être l’habitude de consommer des produits à base de plantes aux vertus drainantes, amincissant ou encore anti-fringales, qu’il s’agisse de boissons, de sachets de protéines en poudre ou de gélules à avaler avec un verre d’eau. Durant votre grossesse, vous devez clairement mettre une croix dessus. « Il ne faut a priori rien de ce genre », confie la nutritionniste Patricia Laforge. Et d’insister : « Même si vous les trouvez en vente libre, ne prenez rien sans l’avis de votre sage-femme, de votre médecin ou gynécologue ».

Certaines protéines naturelles

Si vous pouvez vous jeter sur les protéines pour calmer une fringale, en revanche, certains aliments de cette famille ne sont pas recommandés. Julie Delorme rappelle que l’espadon et l’anguille par exemple ont une forte teneur en métaux lourds. Ils sont donc à proscrire. Et bien évidemment, les viandes et poissons crus sont également à laisser de côté.

Le soja avec parcimonie

Julie Delorme met aussi en garde contre le soja. En effet, il contient des phyto-oestrogènes qui peuvent provoquer des incidents sur le développement hormonal de l’enfant. Faut-il vraiment éviter les dérivés tels que le tofu, le lait de soja ou encore les yaourts ? Il n’existe pas de recommandation officielle. Mais Marie-Laure André conseille de ne pas consommer « plus d’un produit à base de soja par jour ».

Les graines germées crues

Les graines germées d’alfalfa sont aussi à bannir de votre menu. « Peu caloriques, elles servent surtout de décoration dans un plat. Mais, elles peuvent porter la bactérie listéria », explique Julie Delorme. Du coup, n’y pensez même pas.

Le son d’avoine

Marie-Laure André pointe du doigt le son d’avoine. Même s’il a des vertus anti-fringales et si celui-ci est conseillé pour les personnes souffrant de cholestérol, il n’est pas recommandé pendant la grossesse. La cause ? Il limite l’absorption de certaines vitamines dont A, B, D et E. A consommer avec modération et essentiellement si vous souffrez de constipation. Sinon, l’abstinence est préférable.

Sources :

Delorme Nutrition


Un peu de lecture pour aller plus loin :

Régime FODMAP : Le guide d’achat en supermarché : 1200 produits, conseils &astuces – Julie Delorme

Le régime IG bas – Marie-Laure André

Voir les commentaires (1)
  • Il n’y a absolument aucune preuve que le soja est mauvais ou a une incidence sur le développement du fœtus et de l’enfant, et pourtant des études ont été faites. Il ne faut pas répéter bêtement ce que le lobby des produits laitiers nous sert! Les phyto- œstrogènes ne sont pas des œstrogènes à proprement parler, donc n’agissent pas pareil, et beaucoup d’autres aliments en contiennent. Par contre dans les produits laitiers, surtout ceux de supermarché, vous pouvez ingurgiter des antibiotiques et autres hormones dont les vaches d’élevages sont gavées. Bon appétit!

Laisser votre commentaire