6 exigences à préciser dans votre projet de naissance

Un projet de naissance est un document dans lequel vous avez la possibilité d’indiquer la manière dont vous souhaitez que les différents aspects de votre accouchement soient traités le jour J. S’il n’a aucune valeur légale, il permet cependant de faire le point sur ses désirs et ses craintes. Ce projet ouvre le dialogue avec l’équipe médicale lors de la préparation à l’accouchement. Voici un aperçu des points qu’il est possible d’y aborder.

Avec Neuf mois.fr, réalisez facilement votre projet de naissance, cliquez ici !

Je veux vivre le travail à ma guise !

Si la pratique la plus couramment adoptée dans les maternités consiste à installer la future maman sur le dos, on sait aujourd’hui que le fait de marcher, de prendre une douche, de changer de position permet de mieux gérer la douleur des contractions et de faire avancer le travail. Si c’est vers cette forme de travail que vous souhaitez vous diriger, il faut le préciser à l’avance car de votre volonté dépend le type de monitoring dont vous bénéficierez.

Je veux qu’on m’explique tout geste médical

Les équipes médicales, bien rodées et souvent pressées, peuvent avoir tendance à agir par habitude, sans penser à demander à la parturiente son avis. Effrayée ou en souffrance, la future maman peut avoir des difficultés à exprimer ses désirs le jour J. Le risque, c’est de regretter par la suite de n’avoir pas su refuser certains actes médicaux. En planifiant la naissance de bébé, vous pouvez anticiper cette difficulté en demandant que les différentes procédures vous soient expliquées tout au long de l’accouchement et que votre avis soit systématiquement sollicité avant l’action. Hors cas d’extrême urgence, évidemment !

Je ne veux pas d’épisiotomie

Bonne nouvelle, l’épisiotomie n’est plus une fatalité. Après quelques décennies d’une pratique quasi-systématique lors d’un premier accouchement, on en est heureusement revenu ! Votre projet de naissance peut donc indiquer que vous ne souhaitez pas d’épisiotomie et que vous êtes prête à risquer une déchirure, ou que vous voulez retarder le plus possible le moment où elle sera pratiquée si l’équipe médicale le juge nécessaire.

Je veux sortir moi-même mon bébé

Certaines femmes reprochent au corps médical d’être cantonnées à vivre de manière passive leur accouchement. Les futures mamans qui souhaitent avoir plus de contrôle au moment de la sortie du bébé peuvent demander, une fois les épaules de l’enfant sorties,  à sortir elles-mêmes leur bébé (à  moins qu’elles ne souhaitent laisser ce rôle au papa) avant de le placer directement en peau à peau. De même, il est possible de stipuler que vous aimeriez que le papa soit présent à tout moment si le bébé doit être emmené dans une autre pièce.

Je veux garder mon bébé près de moi

Vous pouvez réclamer de pouvoir donner la tétée de bienvenue à votre bébé avant qu’il soit lavé et que vous ne souhaitez pas être séparée de votre enfant, même la nuit. Et vous pouvez bien entendu préciser qu’il est hors de question qu’un biberon ou une sucette soient donnés sans votre accord.


Pas de péridurale

Si pour beaucoup la péridurale est un progrès, d’autres critiquent une gestion des doses parfois hasardeuse et une déconnexion des sensations de l’accouchement. Vous pouvez, si le souhaitez, inscrire dans plan de naissance votre refus de la péridurale, ou votre volonté de retarder le plus possible son administration.

 

Et pour tout savoir sur le PdN, retrouvez notre article Grossesse pour les nulles : le projet de naissance

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire