Grossesse pour les nulles : le projet de naissance (PdN)

Très répandu chez nos amies d’outre-manche, le birth plan ou projet de naissance (PdN) s’est installé en France. Premier pas vers la réappropriation de l’accouchement, les futures mamans sont de plus en plus nombreuses à glisser dans leur dossier médical leurs désirs et leurs exigences. Mais qu’est-ce que le projet de naissance ? À quoi sert-il vraiment ? Comment le réaliser ? Neuf Mois met à votre disposition les informations qui répondront à vos questions et pour un accouchement qui vous ressemble, réalisez votre projet de naissance grâce à notre outil pratique.

Qu’est-ce qu’un projet de naissance ?

Selon la définition énoncée dans le Carnet de maternité fourni par le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, le projet de naissance ou PdN est « l’énoncé des souhaits des parents sur le déroulement de la naissance de leur enfant ; il inclut l’organisation des soins, le suivi médical, la préparation à la naissance et la parentalité, les modalités d’accouchement, les possibilités de suivi pendant la période postnatale y compris les conditions d’un retour précoce au domicile, les recours en cas de difficultés. Il peut être formalisé par un document écrit rédigé par les parents ». Pour Sophie Gamelin-Lavois, consultante en périnatalité interrogée par Neuf Mois, « le PdN permet aux futurs parents de se projeter au moment de l’accouchement et de l’accueil du bébé. C’est l’occasion pour eux d’exprimer leurs désirs et de clarifier le contrat de soins avec le personnel médical ». Le projet de naissance est une réflexion autour de la grossesse et de l’accouchement. Il aide les parents à faire le point sur leurs désirs mais également sur leurs objections.

Puis-je réaliser un projet de naissance ?

Le projet de naissance est une option qui s’offre à toutes les femmes enceintes, même en cas de grossesse « à risque ». Les exigences des futurs parents devront s’adapter aux obligations sanitaires et aux possibilités offertes par l’établissement médical qui suit la future maman. Suivant que l’on réside à proximité d’une grande ville ou à la campagne, le panel de possibilités ne sera pas le même. En cas de césarienne programmée ou potentiellement prévue, un projet de naissance peut tout à fait être réalisé. On se concentrera plus sur l’aspect « accueil du bébé » plutôt que sur les conditions d’accouchement. Un PdN peut également être rédigé en cas d’accouchement à domicile. Le fait que l’accouchement soit prévu à la maison n’enlève en rien la nécessité d’exprimer sur papier vos désirs. Chaque professionnel de santé a sa propre manière de fonctionner et de voir les choses. Il est primordial de convenir à l’avance des conditions souhaitées pour votre accouchement.

Quand le rédiger ?

Le projet de naissance peut être réalisé au fil de votre grossesse et évoluer en fonction de vos attentes et de vos impératifs médicaux. L’essentiel étant de l’élaborer en accord avec l’équipe médicale, dans un esprit de négociation et non de réclamation. Après l’avoir rédigé, n’oubliez pas de le remettre au personnel soignant durant les visites prénatales ou lors des dernières séances de préparation à l’accouchement, afin que ce dernier soit intégré dans votre dossier médical. Pensez également à garder un exemplaire chez vous, pour palier toutes éventualités (accouchement d’urgence ou dans une autre maternité que celle initialement prévue par exemple).

Faut-il obligatoirement écrire son projet de naissance ?

Rien ne vous oblige à écrire votre projet de naissance. Le poids des mots peut parfois être lourd et le projet de naissance peut alors se transformer en un objectif à atteindre absolument et entraîner de grosses déceptions en cas de non réalisation. Si l’aspect trop institutionnel de l’écrit vous effraie, vous pouvez exprimer vos souhaits et vos objections oralement à l’équipe médicale. Cependant, le fait de mettre ses idées par écrit permet de prendre du recul et peut-être de trouver un compromis entre ses propres souhaits et la réalité du moment. Ces derniers étant parfois incompatibles. Le but est avant tout d’élaborer un projet de naissance qui vous ressemble. Sachez qu’une version écrite du PdN vous assure une meilleure diffusion des informations auprès de l’équipe médicale et vous permet de l’ajouter à votre dossier médical.

Quels éléments doivent y figurer ?

Le projet de naissance doit répondre à 4 questions essentielles qui vous permettront de synthétiser vos souhaits et vos attentes :

  • Quel professionnel pour suivre ma grossesse ?
  • Quel lieu pour accoucher ?
  • Quelles conditions de naissance possibles ?
  • Quel accueil pour bébé ?

Vous pouvez organiser votre projet de naissance en trois parties :

  • Une partie générale
  • Une partie concernant l’accouchement
  • Une dernière concernant l’après-naissance

La première partie est un passage dans lequel vous expliquez votre désir de vous investir dans l’organisation de votre accouchement du début jusqu’à la fin. Vous pouvez exprimer vos souhaits généraux : le choix du professionnel, le lieu d’accouchement, la présence du papa, conserver une certaine intimité, l’explication de chacune des interventions de l’équipe médicale, …

Dans la partie concernant l’accouchement, vous pouvez aborder la question de l’atmosphère (musique, lumière), la possibilité de déambuler, la rupture artificielle ou non de la poche des eaux, l’accélération du travail à l’aide de médicaments, la perfusion, votre désir (ou non) de péridurale, les positions à privilégier pour accoucher… Puis, ce que vous désirez durant la phase d’expulsion de votre bébé : lépisiotomie, finir de sortir Bébé vous-même en le prenant sous les bras à la fin de l’expulsion …

La partie « après-naissance » permet de communiquer à l’équipe médicale vos souhaits relatifs à la délivrance et les premiers soins à administrer à votre bébé : un peau à peau avec votre tout petit avant qu’il soit pesé et mesuré, un allaitement immédiat, une délivrance naturelle, couper le cordon ombilical, éviter l’utilisation de la tétine, donner le bain à votre bébé….

Il est préférable de réduire le projet de naissance à l’essentiel des informations afin que le personnel médical puisse y avoir accès rapidement.

Comment communiquer mon projet de naissance ?

Le succès de votre projet de naissance dépend aussi bien de son contenu que de la qualité relationnelle que vous établirez avec l’équipe médicale. Diplomatie et négociation seront donc les maîtres mots de ces échanges. Il est important de prendre votre temps, de vous familiariser avec l’équipe et de communiquer tout au long de votre grossesse. Si vous débarquez comme une fleur au 8ème mois, votre birth plan sous le bras, rédigé toute seule sans avoir consulter personne, ne soyez pas étonnée que l’équipe médicale vous accueille avec quelques réserves. Certains professionnels de santé ont une conception moins souple de la médecine et pourraient voir dans votre projet de naissance la marque d’un manque de confiance en eux.

Un projet de naissance doit s’élaborer AVEC l’équipe médicale pour adapter vos désirs en fonction des impératifs médicaux et de la structure qui vous accueille. Une maternité de niveau 1 et une maternité de niveau 3 ne proposent pas les mêmes équipements ni le même personnel…


Les équipes médicales peuvent-elles refuser de l’appliquer ?

Certaines équipes médicales sont très ouvertes au projet de naissance et encouragent même les parents à s’approprier au maximum ce moment magique. En revanche, d’autres sont plus frileuses et se positionnent en figure paternaliste qui « sait mieux que vous ». Pour éviter une mauvaise surprise, n’hésitez pas à « prendre la température » des différents professionnels de santé qui vous entourent en début de grossesse afin de choisir un personnel médical correspondant à vos attentes. Vous pouvez également vous appuyer sur des ressources précises (juridiques, scientifiques…) pour faire valoir vos droits et justifier vos demandes.

Autre point essentiel : pour que vos choix soient respectés, il faut que la maternité ait la capacité technique de le faire. Il est donc primordial de choisir un lieu pour votre accouchement qui corresponde au maximum à vos attentes. Sinon, vous n’aurez d’autre choix que de vous adapter…

Que dit la loi à propos du projet de naissance ?

Plusieurs rapports sanitaires gouvernementaux recommandent vivement l’élaboration d’un projet de grossesse, mais aucun n’oblige légalement les parents à le rédiger ou l’équipe médicale à le respecter. La Mission périnatalité remise en 2003 au Ministère des Affaires Sociales et de la Santé prévoit de « permettre à la femme d’élaborer un projet de suivi de grossesse et de naissance. {…} Une information éclairée sur l’offre de soins périnatals sera donnée à la patiente, lui permettant, en toute connaissance de cause de définir le type de prise en charge qu’elle souhaite, de choisir entre secteur public et libéral, de se confier au personnel médical qu’elle choisit par affinité. De cette façon, elle pourra établir un véritable projet de suivi de grossesse et d’accouchement. Lors de l’élaboration du projet sera discutée l’organisation de la préparation à la naissance. Au total, les femmes doivent être informées sur l’offre de soins pour donner leur consentement et leurs choix doivent être respectés ». Mais malgré plusieurs rapports ministériels allant en ce sens, le projet de naissance n’a aucune valeur légale. Il est seulement d’ordre moral entre l’équipe médicale et les futurs parents. C’est une sorte de contrat signé entre vous et le professionnel de santé qui vous accompagne. Le dossier sera ensuite consulté par le personnel médical le jour de l’accouchement.

Sachez que le médecin responsable de votre accouchement peut prendre la décision de ne pas suivre votre projet, en raison de nécessités médicales ou de complications qui suscitent une intervention.

La non-réalisation littérale de votre projet de naissance ne doit pas être vécue comme un objectif non atteint ou comme un échec. L’accouchement est un moment magique et unique dans la vie d’une femme, quelles qu’en soient les circonstances.

Quelques livres à propos du projet de naissance pour aller plus loin…

  • Préparer son accouchement – Faire un projet de naissance
    Sophie Gamelin-Lavois, éditions Jouvence, janvier 2009
  • Votre projet de naissance
    Catherine Piraud-Rouet, éditions Marabout, mars 2010

Merci à Aude Feuillas, sage-femme, pour ces précieux conseils. 

Voir les commentaires (1)
  • Je ne ferai pas de projet de naissance car je trouve cela étrange! Qui peut prévoir comment l’accouchement se passera? je fais confiance à l’équipe! je n’ai pas à imposer mes désiderata! quand on voit certaines femmes qui refusent tel ou tel acte, on se demande si elles sont conscientes que l’accouchement est et demeure un acte médicalisé.
    Certaines femmes (c’est mon ressenti) se prennent trop la tête avec leur « idée » de l’accouchement et à être trop exigeantes, elles seront déçues.
    Pour ma part, je préfère laisser faire les choses et les médecins.
    A force de tout vouloir contrôler, cela enlève de la magie et cela crée du stress pour tout le monde!

Laisser votre commentaire