Dépister le diabète gestationnel : vraiment utile si tout va bien ?

diabète gestationnel-neuf mois

La prescription du dépistage du diabète gestationnel fait souvent râler les futures mamans ne présentant pas de facteurs de risques évidents. A quoi bon, alors ? Le Professeur Jean-Jacques Altman, diabétologue, nous explique l’intérêt de ce dépistage pour toutes à la fin du second trimestre de grossesse. De quoi nous faire changer d’avis !

Le diabète gestationnel ne donne strictement aucun symptôme…

…Et ne serait pas dépisté sans ce test peu agréable qui consiste à boire rapidement 75 g de glucose dilué dans un peu d’eau. Ce test de l’Hyperglycémie Provoquée par Voie Orale (HGPO), pratiqué en général entre la 24e et la 28 semaine SA, permet de mesurer le taux d’élévation du glucose à une et deux heures par rapport au temps initial à jeun. Les valeurs « pathologiques » sont au centigramme près. Il y a diabète gestationnel dès qu’une ou plusieurs des valeurs suivantes sont atteintes aux différents temps des  prélèvements :  0.92 g/l, 1.80 g/l, 1.53 g/l

S’il n’y a pas de symptômes, il y a cependant des signes qui laissent supposer un risque de diabète gestationnel ?

Les plus forts prédicteurs de diabète gestationnel sont le surpoids antérieur ou acquis pendant la grossesse. L’âge supérieur à 35 ans. Un premier antécédent personnel de diabète gestationnel. Et particulièrement les antécédents familiaux, même un peu éloignés, de diabète de type 2. Mais dans 30 % des cas, aucun de ces facteurs n’est retrouvé et le dépistage tend à être systématique chez toutes.

La « médicalisation » de la grossesse est forte dans les pays qui en ont les moyens. Et il faut vraiment voir ce dépistage, positif dans au moins 10% des cas, comme une véritable chance. Un diabète gestationnel peut-être un signe de prédisposition au diabète. En effet, dans 30 % des cas de diabète gestationnel, il peut survenir un diabète permanent dans les dix années qui suivent. Pathologie évitable par des règles hygiéno-diététiques simples.

Le dépistage pendant la grossesse est une chance : les hommes ne bénéficient pas de cette opportunité ! Le dépistage du diabète gestationnel est une formidable opportunité pour contribuer à lutter contre l’épidémie de diabète de type 2 qui se répand dans le monde entier.

Si le test est positif, quelle est la prise en charge pour la future maman ?

Le régime prescrit pour la prise en charge est très simple à suivre, équilibré, peu restrictif. Il ne faut pas non plus se sous-alimenter !  Les patientes ayant présenté un diabète gestationnel font partie des très rares français ayant acquis des notions valides de diététique dont elles peuvent et doivent faire profiter leur entourage. Et en premier lieu leur enfant qui a hérité de sa maman de la prédisposition au diabète. Et pourrait présenter précocement obésité et troubles métaboliques.

Quels risques pour le futur bébé en cas de diabète gestationnel chez la mère ?

Dans l’immense majorité des cas, la grossesse se déroule tout à fait normalement. Sans surveillance spécifique supplémentaire,  le bébé va naître à terme, par voie naturelle. Il n’y a aucun risque de malformation. Et le bébé ne naîtra jamais diabétique, mais, s’il est trop gros au moment de l’accouchement, il y a risque de complications obstétricales tant pour le bébé que pour la maman.

Mais ce risque est très minimisé par la prise en charge adéquate. II ne faut donc surtout pas confondre les risques présentés par le diabète gestationnel avec les risques bien plus élevés liés aux grossesses survenant en cas de diabète de type 1 et 2 préexistants. Ces derniers nécessitent une prise en charge beaucoup plus complexe et heureusement possible.


Est-ce une pathologie facile à soigner et sans grand risque ?

Disons plutôt que le diabète gestationnel est fréquent. Sans symptôme, pas grave mais expose à des complications en l’absence d’une prise en charge qui reste simple. Il n’y a donc que des raisons d’être rassurée et profiter de ce moment très privilégié qui est la grossesse.

Comment bien s’informer sur le diabète gestationnel et sa prise en charge ?

Sur la plateforme « myDiabby », qui a remporté le trophée 2015 de la e-santé, catégorie télémédecine, spécifiquement dédiée au diabète gestationnel, vous trouvez des informations fiables. Cette plateforme est consultable gratuitement en ligne.

La plateforme myDiabby c’est quoi ?

C’est une plateforme gratuite d’aide en ligne pour le bon suivi du diabète gestationnel. Des informations, un carnet glycémique à tenir en ligne au jour le jour avec aide à l’interprétation des données (alerte en cas de valeur inquiétante, analyse des repas qui auraient pu provoquer ces pics de glycémie trop élevés, alerte en cas d’apports nécessaires d’insuline) et des menus diététiques adaptés au diabète gestationnel.

On y trouve aussi des tutoriels via des vidéos dans lesquelles le Pr Altman et son équipe donnent des astuces et des conseils tant pour surveiller sa glycémie que pour prévenir les pics de glycémie par une alimentation et une activité physique adaptée. Et plusieurs fois par mois, il est possible, en s’inscrivant à l’avance, de participer à un atelier gratuit en direct via le web avec le diabétologue et son équipe où toutes les questions qui tracassent les futures mamans atteintes de diabète gestationnel sont abordées. Un trophée e-santé bien mérité !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire