Neufmois.fr » Ma Grossesse » DĂ©pister le diabĂšte gestationnel : vraiment utile si tout va bien ?

DĂ©pister le diabĂšte gestationnel : vraiment utile si tout va bien ?

La prescription du dĂ©pistage du diabĂšte gestationnel fait souvent rĂąler les futures mamans ne prĂ©sentant pas de facteurs de risques Ă©vidents. A quoi bon, alors ? Le Professeur Jean-Jacques Altman, diabĂ©tologue*, nous explique l’intĂ©rĂȘt de ce dĂ©pistage du diabĂšte gestationnel pour toutes Ă  la fin du second trimestre de grossesse. De quoi nous faire changer d’avis !

Le diabĂšte gestationnel ne donne strictement aucun symptĂŽme…

…et ne serait pas dĂ©pistĂ© sans ce test peu agrĂ©able qui consiste Ă  boire rapidement 75 g de glucose diluĂ© dans un peu d’eau. Ce test de l’HyperglycĂ©mie ProvoquĂ©e par Voie Orale (HGPO), pratiquĂ© en gĂ©nĂ©ral entre la 24e et la 28 semaine SA, permet de mesurer le taux d’Ă©lĂ©vation du glucose Ă  une et deux heures par rapport au temps initial Ă  jeun. Les valeurs « pathologiques » sont au centigramme prĂšs : il y a diabĂšte gestationnel dĂšs qu’une ou plusieurs des valeurs suivantes sont atteintes aux diffĂ©rents temps des  prĂ©lĂšvements :  0.92 g/l, 1.80 g/l, 1.53 g/l

S’il n’y a pas de symptîmes, il y a cependant des signes qui laissent supposer un risque de diabùte gestationnel ?

Les plus forts prĂ©dicteurs de diabĂšte gestationnel sont le surpoids antĂ©rieur ou acquis pendant la grossesse, l’Ăąge supĂ©rieur Ă  35 ans, un premier antĂ©cĂ©dent personnel de diabĂšte gestationnel  et particuliĂšrement les antĂ©cĂ©dents familiaux, mĂȘme un peu Ă©loignĂ©s, de diabĂšte de type 2. Mais dans 30 % des cas, aucun de ces facteurs n’est retrouvĂ© et le dĂ©pistage tend Ă  ĂȘtre systĂ©matique chez toutes.

La « mĂ©dicalisation » de la grossesse est forte dans les pays qui en ont les moyens et il faut vraiment voir ce dĂ©pistage, positif dans au moins 10% des cas, comme une vĂ©ritable chance. Un diabĂšte gestationnel peut-ĂȘtre un signe de prĂ©disposition au diabĂšte : en effet, dans 30 % des cas de diabĂšte gestationnel, il peut survenir un diabĂšte permanent dans les dix annĂ©es qui suivent, pathologie Ă©vitable par des rĂšgles hygiĂ©no-diĂ©tĂ©tiques simples.

Le dĂ©pistage pendant la grossesse est une chance : les hommes ne bĂ©nĂ©ficient pas de cette opportunité ! Le dĂ©pistage du diabĂšte gestationnel est une formidable opportunitĂ© pour contribuer Ă  lutter contre l’Ă©pidĂ©mie de diabĂšte de type 2 qui se rĂ©pand dans le monde entier.

Si le test est positif, quelle est la prise en charge pour la future maman ?

Le régime prescrit pour la prise en charge est trÚs simple à suivre, équilibré, peu restrictif : il ne faut pas non plus se sous-alimenter !  Les patientes ayant présenté un diabÚte gestationnel font partie des trÚs rares français ayant acquis des notions valides de diététique dont elles peuvent et doivent faire profiter leur entourage et en premier lieu leur enfant qui a hérité de sa maman de la prédisposition au diabÚte et pourrait présenter précocement obésité et troubles métaboliques.

Quels risques pour le futur bébé en cas de diabÚte gestationnel chez la mÚre ?

Dans l’immense majoritĂ© des cas, la grossesse se dĂ©roule tout Ă  fait normalement, sans surveillance spĂ©cifique supplĂ©mentaire,  le bĂ©bĂ© va naĂźtre Ă  terme, par voie naturelle. Il n’y a aucun risque de malformation. Et le bĂ©bĂ© ne naĂźtra jamais diabĂ©tique, mais, s’il est trop gros au moment de l’accouchement, il y a risque de complications obstĂ©tricales tant pour le bĂ©bĂ© que pour la maman.

Mais ce risque est trÚs minimisé par la prise en charge adéquate. II ne faut donc surtout pas confondre les risques présentés par le diabÚte gestationnel avec les risques bien plus élevés liés aux grossesses survenant en cas de diabÚte de type 1 et 2 préexistants qui nécessitent une prise en charge beaucoup plus complexe et heureusement possible.

Le diabÚte gestationnel est une pathologie facile à soigner et sans grand risque ?

Disons plutĂŽt que le diabĂšte gestationnel est frĂ©quent, sans symptĂŽme, pas grave mais expose Ă  des complications en l’absence d’une prise en charge qui reste simple. Il n’y a donc que des raisons d’ĂȘtre rassurĂ©e et profiter de ce moment trĂšs privilĂ©giĂ© qui est la grossesse.

Comment bien s’informer sur le diabùte gestationnel et sa prise en charge ?

Sur la plateforme « myDiabby », qui a remporté le trophée 2015 de la e-santé, catégorie télémédecine, spécifiquement dédiée au diabÚte gestationnel, vous trouvez des informations fiables. Cette plateforme est consultable gratuitement en ligne.

La plateforme myDiabby c’est quoi ?

C’est une plateforme gratuite d’aide en ligne pour le bon suivi du diabĂšte gestationnel. Des informations, un carnet glycĂ©mique Ă  tenir en ligne au jour le jour avec aide Ă  l’interprĂ©tation des donnĂ©es (alerte en cas de valeur inquiĂ©tante, analyse des repas qui auraient pu provoquer ces pics de glycĂ©mie trop Ă©levĂ©s, alerte en cas d’apports nĂ©cessaires d’insuline) et des menus diĂ©tĂ©tiques adaptĂ©s au diabĂšte gestationnel. On y trouve aussi des tutoriels via des vidĂ©os dans lesquelles le Pr Altman et son Ă©quipe donnent des astuces et des conseils tant pour surveiller sa glycĂ©mie que pour prĂ©venir les pics de glycĂ©mie par une alimentation et une activitĂ© physique adaptĂ©e. Et plusieurs fois par mois, il est possible, en s’inscrivant Ă  l’avance, de participer Ă  un atelier gratuit en direct via le web avec le diabĂ©tologue et son Ă©quipe oĂč toutes les questions qui tracassent les futures mamans atteintes de diabĂšte gestationnel sont abordĂ©es. Un trophĂ©e e-santĂ© bien mĂ©rité !

À lire absolument

Laisser un commentaire