En train de lire
5 points à connaître quand on perd le bouchon muqueux

5 points à connaître quand on perd le bouchon muqueux

La perte du bouchon muqueux, c’est l’un des signes que l’accouchement se profile à l’horizon, en effet. Mais de là à parler d’urgence, c’est aller vite en besogne… Céline Albentosa, sage-femme, nous explique que faire si le bouchon muqueux se fait la malle avant le jour J déclaré.

A quoi sert le bouchon muqueux ?

Le bouchon muqueux, c’est un rempart contre les infections pour le futur bébé. Pendant la grossesse, il est bien en place et il n’y a aucune raison pour qu’il fasse le col (de l’utérus) buissonnier. En revanche, quand l’accouchement s’annonce, le bouchon muqueux peut s’évacuer naturellement quelques heures ou quelques jours avant le début du travail.

Comment savoir si j’ai perdu le bouchon muqueux ou pas ?

On s’en aperçoit quand on retrouve dans son fond de culotte des accumulations de glaires assez épaisses, transparentes, blanchâtres ou colorées parfois (marron, vert, rouge, jaune…). Attention, si vous voyez sortir une boule sanguinolente, ce n’est pas le bouchon muqueux mais sans doute plutôt un caillot de sang. Dans ce cas, ni une ni deux, vous appelez votre sage-femme ou votre gynéco et vous consultez fissa.


Et si je n’aperçois pas qu’il n’est plus là ?

Eh oui, ça arrive parce que le bouchon muqueux est sorti sur la pointe des pieds, un peu de glaires par ici, un peu par là… Et comme l’expulsion des glaires ne fait pas mal, ni vu, ni connu… C’est d’autant plus vrai pour une première grossesse car le bouchon muqueux est moins important, du fait d’un col de l’utérus non distendu. En revanche, aux grossesses suivantes, la quantité de glaires s’adapte à l’élasticité du col de l’utérus et le bouchon muqueux peut être plus conséquent. Et aura plus de difficultés à se sauver sans le dire. Encore que… à voir ! Quoi qu’il en soit, le savoir en place ou pas, ça ne change pas grand-chose. Donc on reste zen…

Voir Aussi

J’ai perdu le bouchon muqueux, je fais quoi ?

Rien… en principe. La perte du bouchon muqueux est un signe de l’approche du début du travail mais c’est tout. Tant que des contractions n’ont pas commencé, qu’on n’a pas perdu les eaux, qu’il n’y a pas de saignements, on vaque à ses petites affaires en gardant à l’esprit que bébé va pointer le bout de son nez dans pas longtemps. Combien de temps ? Ah ça, si on le savait ! Cela peut prendre quelques heures ou quelques jours. Dans des cas plus rares, deux ou trois semaines… De toute façon, on est bien suivies, hein ? Alors, pas de panique.

J’ai perdu le bouchon muqueux : que risque mon bébé ?

Rien parce que bébé est protégé par la poche de liquide amniotique et qu’à ce stade, tout est censé aller plutôt dans le bon sens. Par mesure de précaution, si jamais vous allez faire coucou à votre sage-femme, parlez-lui en, mais c’est juste histoire d’en causer comme ça. Surtout si ça vous inquiète. Elle vous rappellera les signes d’un accouchement imminent (façon de parler) : des contractions régulières qui ne cèdent pas avec la prise d’un antispasmodique et la perte des eaux. Là, il n’y a pas à hésiter, on attrape sa valise de maternité, son dossier médical et zou… on s’en va tranquillement à la maternité, à la maison de naissance ou là où on a décidé de donner naissance à bébé. La seule consigne à respecter, c’est d’être accompagnée pendant l’accouchement par un professionnel de santé autorisé.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire