Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » Accouchement : toutes les mĂ©thodes anesthĂ©tiques

Accouchement : toutes les méthodes anesthétiques

Les femmes ont souvent tendance Ă  croire que le seul moyen d’éviter les douleurs de l’accouchement est la pĂ©ridurale. Pourtant, il existe d’autres mĂ©thodes, peut-ĂȘtre moins puissantes, mais toutes aussi efficaces.

Les anesthésies autres que la péridurale pour un accouchement sans douleur

La péridurale est une méthode très efficace pour soulager les douleurs de l’accouchement. Malheureusement, elle n’est pas toujours possible pour toutes les femmes. Il y a cependant quelques alternatives qui soulagent également la douleur et qui parfois sont mieux tolérées. Parmi les plus couramment employées sont les médicamenteuses telles que la rachi-anesthésie, l’anesthésie locale, l’anesthésie générale ou encore l’analgésie par inhalation. Faisons le point sur les différences :
La rachi-anesthésie est comparable à la péridurale, à quelques détails près. Par exemple, à la différence de la péridurale, elle agit beaucoup plus rapidement et est très facile à administrer. Toutefois, elle comporte une plus grande marge de risques, tels que des accidents d’hypotension.
L’anesthésie localeest aussi possible : il s’agit d’injecter l’anesthésiant dans les parois intérieures du vagin et les muscles du périnée. Cette méthode est souvent utilisée s’il doit y avoir épisiotomie ou accouchement avec forceps. Elle est simple et sans complication, sauf pour la quantité importante de produit qui doit être utilisée.
L’anesthésie générale n’est plus beaucoup utilisée, même pour les cas de césarienne. La péridurale est la plus répandue car elle permet de rester consciente et de faire immédiatement connaissance avec son enfant. Toutefois, quand l’anesthésie est totale c’est parce que le médecin doit agir rapidement, souvent en urgence suite à une complication en cours de travail.

Massage, sophrologie, acupuncture… lutter contre la douleur sans anesthésie

Quelques fois, les femmes qui accouchent optent pour des
méthodes moins médicales que les anesthésies. Par exemple, les massages, la sophrologie ou l’acupuncture. Bien que ces méthodes requièrent une préparation, leur efficacité a été prouvée. Certaines femmes préfèrent des anesthésies par inhalation. Ces agents anesthétiques ne modifient rien, sauf la perception de la douleur. Ces produits prennent effet en 45 secondes et n’ont aucun effet sur le bébé.

À lire absolument