Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Allergique aux pollens enceinte, comment me soigner ?

  • Qu'est-ce qui cause les allergies ?
  • Est-ce qu'on peut développer des allergies enceinte ? 
  • Quels sont les signes d'une allergie enceinte ?
  • Est-ce que les allergies sont pires enceinte ?
  • Quel médecin aller voir pour des allergies aux pollens ?
  • Quels sont les tests que les femmes enceintes ont le droit de passer pour savoir si elles ont des allergies ?
  • Quels traitements contre les allergies aux pollens enceinte ?
  • Quels médicaments a-t-on le droit de prendre contre les allergies aux pollens enceinte ?
  • Quels médicaments sont interdits contre les allergies aux pollens enceinte ?
  • Enceinte ai-je le droit aux antihistaminiques contre les allergies ?
  • Enceinte ai-je le droit d'utiliser des sprays pour le nez ?
  • Enceinte est-ce que j'ai le droit d'utiliser des médicaments décongestionnants contre les allergies ?
  • Enceinte est-ce possible d'avoir recours à l'immunothérapie pour soigner les allergies ?
  • Quelles solutions naturelles contre les allergies aux pollens ?
  • Existe-t-il des risques pendant la grossesse quand on a des allergies aux pollens ?
  • Mes allergies peuvent-elle affecter mon bébé pendant la grossesse ?
  • Quelles préventions sont efficaces contre les allergies aux pollens ?
  • L’homéopathie contre les allergies aux pollens enceinte, efficace ?
  • Quels remèdes de grand-mère contre les allergies aux pollens enceinte ?
  • Peur des médicaments enceinte, quelles mesures prendre pour éviter les allergies enceinte ?
allergies-pollens-enceinte-neuf-mois

La douceur de ces derniers jours a favorisé la production du pollen. Et saviez-vous que c’est le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) qui permet de surveiller les particules dans l’air, et donc de surveiller le risque allergique ? En ce moment c’est surtout le sud de la France qui est touché mais toutes les régions le seront. Alors enceinte, comme faire pour se soigner et faire face aux allergies ? Neuf Mois vous dit tout.

Qu’est-ce qui cause les allergies ?

Une allergie a lieu quand l’organisme réagit anormalement à une substance comme le pollen, qui peut provoquer la rhinite allergique, une conjonctivite ou de l’asthme : le système immunitaire perçoit les grains de pollen comme des particules nuisibles et s’emballe.

Est-ce qu’on peut développer des allergies enceinte ?

L’allergie est souvent causée par une prédisposition génétique, rendant une personne fragile. L’allergie est est chose courante durant la grossesse. Même si elle n’a aucun antécédent, une femme enceinte peut développer des allergies. Si elle a des antécédents, les allergies apparaissent, et dans la plupart des cas, elles peuvent être plus fortes ou parfois moins fortes. Néanmoins, cet inconfort disparaît en général 5 jours après l’accouchement.

Bon à savoir : environ 18 à 20% des femmes disent souffrir de congestion nasale durant la grossesse mais ce n’est pas lié à l’allergie. Elle est souvent due aux hormones de la grossesse car elles stimule la production de mucus et augmente le flux sanguin dans les voies respiratoire.

Quels sont les signes d’une allergie enceinte ?

Vous constaterez les mêmes allergies que vous développez habituellement quand vous n’êtes pas enceinte, durant votre grossesse.

Voici les différents signes d’allergie constatés durant la période grossesse :

  • Congestion nasale
  • Nez qui coule
  • Oreilles qui démangent
  • Éruptions cutanées
  • Éternuements
  • Démangeaisons des yeux, de la peau et/ou de la bouche
  • Remontées acides
  • Respiration sifflante
  • Insomnies
  • Mal de crâne
  • Irritation de la gorge

Cependant, les signes dépendent des allergènes environnementaux spécifiques à l’origine de votre sensibilité. Outre le pollen, d’autres molécules peuvent déclencher des allergies : la moisissure, les squames d’animaux et surtout la poussière sont des éléments déclencheurs communs.

Est-ce que les allergies sont pires enceinte ?

Les hormones de la grossesse stimulent la production de mucus. La congestion nasale est donc souvent inévitable chez les femmes enceintes. Les symptômes de l’allergie sont variables d’une femme à l’autre, certaines vont voir leurs signes décuplés et d’autres plus chanceuses seront moins impactées. La carence en vitamine D, l’exposition au tabac, l’abus de tabac, peuvent aggraver les signes durant la grossesse.

Quel médecin aller voir pour des allergies aux pollens ?

Un médecin spécialisé dans l’allergie est appelé allergologiste. En tant qu’expert en allergie, il a pour mission d’établir et de valider le diagnostique d’un patient allergique. Il pourra ainsi pratiquer des tests de détection et ensuite proposer un traitement adapté, il pourra également donner des conseils pour minimiser l’impact des allergies. Vous pouvez bien sûr en parler d’abord à votre médecin traitant ou à votre gynécologue.

Quels sont les tests que les femmes enceintes ont le droit de passer pour savoir si elles ont des allergies ?

En général, l’identification des allergies se fait par tests cutanés. Mais elle peut également se faire à partir d’un examen sanguin. Une spirométrie ou des examens pulmonaires s’avéreront également nécessaires si la patiente éprouve des signes d’asthme ou d’essoufflement.

Quels traitements contre les allergies aux pollens enceinte ?

En cas de rhinite allergique, les antihistaminiques ne sont pas forcément prescrits, votre médecin décidera du meilleur traitement pour votre rhinite. Il est conseillé d’utiliser une solution saline (eau salée), qui n’est pas vraiment un médicament mais qui peut s’avérer très efficace pour laver le nez et diminuer les symptômes. L’avantage est que cette pratique ne provoque aucun risque durant la période de grossesse. Une solution saline nasale est disponible en vente libre, est peu chère et peut être employée fréquemment si nécessaire. Après 3 à 6 pulvérisations dans chaque narine, laissez le sérum dans le nez jusqu’à 30 secondes, puis se moucher. Lavez-vous les cheveux après être sortie également pour limiter la présence de pollen.

Quels médicaments a-t-on le droit de prendre contre les allergies aux pollens enceinte ?

Évitez tout prix de consommer un médicament sans l’avale de votre praticien. En un mot, pas d’automédication. Même enceinte, certains médicaments peuvent être utilisés, mais seul votre médecin ou votre gynécologue pourra vous les prescrire.

Quels médicaments sont interdits contre les allergies aux pollens enceinte ?

Les médicaments prohibés aux femmes enceintes, notamment lors du premier trois mois sont les décongestionnants fréquents contenant du pseudoéphédrine ou du phényléphrine (Sudafed, Claritin-D et DayQuil), qui, de toute façon, ne sont pas efficaces contre l’allergie. Utilisez un spray nasal d’eau de mer ou du sérum physiologique et attendez votre rendez-vous médical.

Enceinte ai-je le droit aux antihistaminiques contre les allergies ?

Le traitement des allergies est basé sur les antihistaminiques. Ils entrent en résistance face à l’histamine, qui est une matière-clé dans le mécanisme allergique.Tous les antihistaminiques ne peuvent pas être pris mais certains peuvent être prescrits (les données chez la femme enceinte sont rassurantes), mais consultez toujours votre médecin qui vous donnera un traitement adapté.

Enceinte ai-je le droit d’utiliser des sprays pour le nez ?

Les sprays d’eau de mer ou le sérum physiologique sont parfaitement adaptés et peuvent être utilisés sans danger. En revanche, les vaporisateurs nasaux non stéroïdiens contenant de l’ozymétazoline (comme l’Afrin) sont à proscrire.

Enceinte est-ce que j’ai le droit d’utiliser des médicaments décongestionnants contre les allergies ?

En cas de rhinite provoquée par une allergie aux pollens : les médicaments à éviter chez les femmes enceintes sont les vasoconstricteurs, comme l’éphédrine, la phényléphrine (Humoxal) ou l’oxymétazoline (Aturgyl). Les décongestionnants sont, de toute façon, non adaptés au traitement des allergies, consultez toujours votre médecin avant de prendre le moindre médicament.

Enceinte est-ce possible d’avoir recours à l’immunothérapie pour soigner les allergies ?

Enceinte, il faut s’abstenir de tout traitement. Pendant la grossesse le système immunitaire est chamboulé et certains traitements peuvent avoir des conséquences sur le fœtus : en un mot on retarde la désensibilisation pour après la grossesse. Automédication enceinte quand on a des allergies aux pollens, attention. L’automédication est fortement déconseillée durant la grossesse. Seul un médecin peut prescrire des médicaments pour qu’il n’y est pas de conséquences sur le fœtus.

Quelles solutions naturelles contre les allergies aux pollens ?

Voici 4 remèdes naturels :

  • Un jus d’agrumes frais (si vous n’avez pas de remontées acides). Le jus d’agrumes frais peut être efficace contre les allergies. Pour ce faire, pressez le jus d’un demi-citron et de 2 oranges. Mettre au réfrigérateur pendant quelques heures. Ajoutez une cuillère à soupe de miel bio avant de consommer. Le jus d’agrumes renforcera votre immunité contre les pollens et l’effet se fera dans les jours qui viennent.
  • Un en-cas pommes-noix. Réalisation : hachez une poignée de noix et coupez la pomme en petits morceaux. Mettre l’ensemble dans une boîte hermétique puis mélangez bien. Ce petit en-cas peut être pris à tout moment.
  • Un jus d’oignon. Faire infuser un oignon rouge émincé dans un litre d’eau minérale pendant 8 à 12 heures puis laisser refroidir et mettre au réfrigérateur. A boire une ou deux fois par jour. Pour améliorer le goût, vous pouvez rajouter une cuillerée à café de miel.

Existe-t-il des risques pendant la grossesse quand on a des allergies aux pollens ?

Si vous souffrez d’asthme ou de symptômes importants, il est nécessaire de consulter votre médecin qui vous proposera un traitement adapté. Un asthme doit être impérativement maîtrisé au cours de la grossesse. Une allergie négligée peut avoir de lourdes conséquences sur le sommeil, l’alimentation et peut jouer sur la santé émotionnelle de la femme. Il ne faut donc pas hésiter à en parler à son médecin.

Mes allergies peuvent-elle affecter mon bébé pendant la grossesse ?

Les allergies ont une composante héréditaire et votre bébé peut avoir plus de risque de souffrir d’allergie si vous êtes allergique. En revanche, la rhinite, la conjonctivite ou la toux n’ont pas d’impact sur le fœtus, veillez cependant à contrôler votre asthme pendant la grossesse.

Quelles préventions sont efficaces contre les allergies aux pollens ?

Voici quelques conseils pour prévenir les allergies au pollen pendant la grossesse :

En cas de sortie, portez des lunettes de soleil enveloppantes afin de préserver vos yeux des pollens. A votre retour, n’hésitez pas prendre un bain pour éliminer toutes les traces  de pollen. Rincez efficacement vos cheveux car les pollens s’y accrochent facilement, et vous risquez d’éternuer toute la nuit.

L’homéopathie contre les allergies aux pollens enceinte, efficace ?

L’homéopathie peut être utilisée sans danger durant la période de grossesse, néanmoins son efficacité n’a jamais été prouvée.

Note : Ne pas remplacer l’homéopathie au détriment du suivi classique des pathologies et notamment de l’asthme.

Quels remèdes de grand-mère contre les allergies aux pollens enceinte ?

Des remèdes naturels peuvent soulager les symptômes à répétition comme l’éternuement, la toux, le nez qui coule, les yeux qui piquent :


  • Des compresses d’eau froide sur les yeux

Les allergies qui se manifestent au niveau des yeux peuvent être traitées ou à la limite soulagées naturellement. Pour calmer les démangeaisons et les gonflements oculaires, l’application d’une compresse d’eau froide ou d’un sachet de thé humide et froid durant une dizaine de minutes sur les yeux est une solution efficace. Vous pouvez également vous servir d’un coton imbibé d’eau de rose, ou d’une petite cuillère en métal passée quelque temps au réfrigérateur. Vous sentirez rapidement l’effet. Toutefois, évitez de mettre de la glace directement au contact de la peau, car cela pourrait entraîner une forme de brûlure et ne fera qu’aggraver la situation.

  • Du sel et de l’eau chaude pour le nez

Concernant l’irritation du nez, les dosettes de sérum physiologique permettent d’humidifier les muqueuses. Mais il vous est possible de préparer votre propre solution saline. Pour ce faire, dissoudre une demi-cuillerée à café de sel dans 250 ml d’eau chaude. Servez-vous ensuite d’une petite seringue ou une poire en caoutchouc afin d’injecter le mélange dans chaque narine. L’effet se fait ressentir rapidement.

  • Du miel pour soulager les maux de gorge

Le miel a toujours été connu comme un des principaux ingrédients du remède de grand-mère. Le miel de lavande est conseillé car il a des effets adoucissants agissant très vite. Si possible, utilisez uniquement du miel bio produit dans votre région. Vous pouvez le mélanger à du jus de citron car la vitamine C contenue dans le citron bloque la sécrétion de l’histamine par les globules blancs.

  • L’oignon, source de vitamine C et de quercétrine

Riche en vitamine C, l’oignon contient également de la quercétine, un antioxydant agissant comme un antihistaminique naturel et efficace contre les allergies printanières. Un jus d’oignon mélangé avec une cuillère à café de miel dans chaque verre peut alors vous soulager. Pour la réalisation, il vous suffit d’infuser un oignon émincé dans un litre d’eau minérale pendant 8 à 12 heures. L’effet se fera ressentir rapidement.

  • De l’estragon sur un morceau de pain

L’estragon est aussi un anti-allergène très reconnu comme efficace. Il est utilisé habituellement pour soulager les rages de dents et la lutte contre les insomnies. L’estragon peut être consommé sur un morceau de pain, que vous pouvez prendre matin et soir.

Peur des médicaments enceinte, quelles mesures prendre pour éviter les allergies enceinte ?

Si vous suivez des traitements anti-allergiques, il vaut mieux ne pas les stopper brusquement lorsque que vous apprenez que vous êtes enceinte. L’allergie peut être plus néfaste pour l’enfant et la mère que les traitements notamment si vous avez un asthme sévère. N’hésitez donc pas à consulter votre médecin. Lui seul peut décider d’établir l’arrêt ou la continuité du traitement. Au moindre symptôme suspect, il pourra vous diagnostiquer pour éviter que l’allergie ne s’aggrave. Ainsi, il pourra proposer un traitement, local le plus souvent, pour soulager les symptômes. Pour votre santé et celle de votre futur bébé, suivez les conseils et le traitement proposé par votre praticien à la lettre.

Sources :

Réseau National de Surveillance Aérobiologique

Milieu-en-gezondheid.be

Elsevier.com

Efanet.com

Mayo Clinic

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Vertbaudet) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire