Les trois échographies principales

Lors d’un suivi de grossesse « classique », vous aurez au moins trois échographies : des examens qui permettent de vérifier de visu le bon déroulement de la grossesse et, donc, de minimiser les risques, tant pour la mère que pour le bébé.

Lors de la surveillance médicale de votre grossesse, en plus des différents rendez-vous avec le médecin, vous ferez au moins trois échographies.

 

Première échographie

Le premier examen, vers 12 semaines d'aménorrhée, va fixer, à quelques jours près, grâce à une série de mesures, la date de l’accouchement. On distingue déjà les pulsations cardiaques du bébé, on peut évaluer sa vitalité, voir s’il est seul ou accompagné d’un jumeau. On mesure la clarté nucale, car, trop élevée, elle indique un risque plus important de trisomie 21.

Deuxième échographie

La seconde échographie, vers 22 semaines d'aménorrhée, est également très importante car les organes du fœtus sont pratiquement tous constitués : le praticien examine le squelette, les membres, les organes et vérifie que tout va bien. Il contrôle aussi la mobilité du bébé, ses fonctions vitales de déglutition ou de miction. Certaines anomalies ou malformations ne pourront être décelées qu’au moment de cette deuxième échographie, qui est donc fortement conseillée ! Cette échographie permet également l’étude du positionnement du placenta : un placenta qui ne serait pas au fond de l’utérus ou en haut des parois mais placé très bas, près du col, pourrait se décoller. La mère devrait alors se reposer beaucoup pour éviter d’abord les saignements, mais surtout un accouchement prématuré. Le médecin découvre le sexe de bébé ! Si vous préférez ne pas savoir avant sa naissance, prévenez le bien clairement dès le moment où l’échographie va commencer… au cas où l’information qu’il a sous les yeux lui échappe.
Cela dit, après une époque où, en majorité, les parents étaient tout à la fois impatients de connaître le sexe avant la naissance, les médecins rencontrent de plus en plus souvent, maintenant, des parents souhaitant faire durer le mystère jusqu’à l’accouchement.


Troisième échographie

Lors de la troisième échographie, vers 32 semaines d'aménorrhée, on examine, en vue du terme, la taille et la position du bébé – s’il a bien la tête en bas –, la quantité de liquide amniotique, on localise le placenta. On vérifie la croissance du bébé, les mouvements respiratoires, l’activité des membres. Il ne vous reste plus alors qu’à attendre le grand jour !

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire