Deuxième échographie : fille ou garçon ?

C’est à l’occasion de cette deuxième échographie que le médecin découvre le sexe de l’enfant. C’est l’échographie la plus longue que vous aurez à passer, car le gynécologue va prendre toutes sortes de mesure, pour s’assurer que tout se déroule bien. Elle est en général pratiquée au cours du cinquième mois car les organes du fœtus sont pratiquement tous constitués.

A ce stade, bébé mesure déjà une vingtaine de centimètres.

Cette échographie va durer une petite heure, et contrairement à la première, elle sera abdominale, ce qui sera sans doute bien plus confortable pour vous.

Votre praticien va observer de près la morphologie de votre bébé. Il va prendre des mesures afin de s’assurer que tous ces organes se développent normalement, et que votre grossesse ne comprend aucun risque majeur. Il commencera par la taille du fœtus, le contour de sa tête, ses jambes, ses bras, pour ensuite s’intéresser à tous ses organes.

Cette échographie permet également étude du positionnement du placenta : un placenta qui ne serait pas au fond de l’utérus ou en haut des parois mais placé très bas, près du col, pourrait se décoller provoquant ce qu’on appelle un décollement placentaire.

La mère devrait alors se reposer beaucoup pour éviter d’abord les saignements, mais surtout un accouchement prématuré.

Une échographie pour connaître le sexe du bébé

C’est sans doute l’information que les parents attendent tous et savent qu’ils peuvent obtenir lors de cette échographie. Si vous préférez ne pas connaître le sexe de votre enfant avant sa naissance, prévenez bien clairement le médecin dès le moment où l’échographie va commencer. Car l’information qu’il a sous les yeux pourrait lui échapper.


Cela dit, après une époque où, en majorité, les parents étaient tout à la fois impatients et émerveillés de connaître le sexe avant la naissance, les médecins rencontrent de plus en plus souvent, maintenant, des parents souhaitant faire durer le mystère jusqu’à l’accouchement. Mais il s’agit là, bien entendu, d’un choix strictement personnel.

Il ne faut donc pas hésiter à exprimer votre volonté de savoir ou, au contraire, d’ignorer tout jusqu’au terme.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire