Neufmois.fr » Ma Grossesse » DeuxiĂšme Ă©chographie : fille ou garçon ?

DeuxiÚme échographie : fille ou garçon ?

C’est Ă  l’occasion de cette deuxiĂšme Ă©chographie que le mĂ©decin dĂ©couvre le sexe de l’enfant. C’est l’échographie la plus longue que vous aurez Ă  passer, car le gynĂ©cologue va prendre toutes sortes de mesure, pour s’assurer que tout se dĂ©roule bien. Elle est en gĂ©nĂ©ral pratiquĂ©e au cours du cinquiĂšme mois car les organes du fƓtus sont pratiquement tous constituĂ©s.

A ce stade, bébé mesure déjà une vingtaine de centimÚtres.

Cette Ă©chographie va durer une petite heure, et contrairement Ă  la premiĂšre, elle sera abdominale, ce qui sera sans doute bien plus confortable pour vous.

Votre praticien va observer de prĂšs la morphologie de votre bĂ©bĂ©. Il va prendre des mesures afin de s’assurer que tous ces organes se dĂ©veloppent normalement, et que votre grossesse ne comprend aucun risque majeur. Il commencera par la taille du fƓtus, le contour de sa tĂȘte, ses jambes, ses bras, pour ensuite s’intĂ©resser Ă  tous ses organes.

Cette Ă©chographie permet Ă©galement Ă©tude du positionnement du placenta : un placenta qui ne serait pas au fond de l’utĂ©rus ou en haut des parois mais placĂ© trĂšs bas, prĂšs du col, pourrait se dĂ©coller provoquant ce qu’on appelle un dĂ©collement placentaire.


La mĂšre devrait alors se reposer beaucoup pour Ă©viter d’abord les saignements, mais surtout un accouchement prĂ©maturĂ©.

Une échographie pour connaßtre le sexe du bébé

C’est sans doute l’information que les parents attendent tous et savent qu’ils peuvent obtenir lors de cette Ă©chographie. Si vous prĂ©fĂ©rez ne pas connaĂźtre le sexe de votre enfant avant sa naissance, prĂ©venez bien clairement le mĂ©decin dĂšs le moment oĂč l’échographie va commencer. Car l’information qu’il a sous les yeux pourrait lui Ă©chapper.

Cela dit, aprĂšs une Ă©poque oĂč, en majoritĂ©, les parents Ă©taient tout Ă  la fois impatients et Ă©merveillĂ©s de connaĂźtre le sexe avant la naissance, les mĂ©decins rencontrent de plus en plus souvent, maintenant, des parents souhaitant faire durer le mystĂšre jusqu’à l’accouchement. Mais il s’agit lĂ , bien entendu, d’un choix strictement personnel.

Il ne faut donc pas hĂ©siter Ă  exprimer votre volontĂ© de savoir ou, au contraire, d’ignorer tout jusqu’au terme.


À lire absolument