Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » Le don du sang de cordon : qu’est-ce que c’est et Ă  quoi ça sert ?

Le don du sang de cordon : qu’est-ce que c’est et Ă  quoi ça sert ?

Geste simple qui mĂ©rite d’ĂȘtre connu, le don de sang de cordon est aujourd’hui possible et pratiquĂ© dans de nombreuses maternitĂ©s. Lors d’un accouchement, le cordon ombilical et le placenta sont reconnus comme dĂ©chets puis jetĂ©s. Pourtant, avec le consentement de la mĂšre, le sang du cordon peut ĂȘtre privilĂ©giĂ© et sauver une vie. Qu’est-ce que ce don ? A quoi sert-il ? Toutes les rĂ©ponses aux questions que vous vous posez avec le Docteur Catherine Faucher, responsable du pĂŽle StratĂ©gie greffe/thĂ©rapie cellulaire et l’Agence de la biomĂ©decine

Qu’est-ce que le sang de cordon ombilical ?

Le sang de cordon est le sang qu’il reste dans le placenta et le cordon ombilical aprĂšs la naissance du bĂ©bĂ©. Durant, la grossesse, ce sang est vital pour le petit mais aprĂšs la naissance il devient inutile.

A quoi sert le don de sang de cordon ombilical ?

Le sang de cordon s’avĂšre trĂšs utile pour sauver des vies de patients atteints d’une maladie du sang (exemple type : leucĂ©mie). Le sang de cordon contient des cellules souches semblables Ă  celles contenues dans la moelle osseuse, capables de reconstituer le systĂšme sanguin. Une fois prĂ©levĂ©, le sang de cordon peut bien sĂ»r ĂȘtre stockĂ© et congelĂ© en attendant un Ă©ventuel donneur.

Comment faire un don ?

Vous n’allez pas tarder Ă  accoucher et aimeriez faire un don de sang du cordon ? C’est possible si la maternitĂ© dans laquelle vous accouchez fait partie du RĂ©seau Français de Sang Placentaire. Seules ces maternitĂ©s dĂ©tiennent l’agrĂ©ment des Agences RĂ©gionales de SantĂ© peuvent pratiquer le don de sang du cordon. Tout le monde ne peut pas donner.

Lorsque l’on prĂ©lĂšve un Ă©lĂ©ment du corps humain, quel qu’il soit, il y a une rĂ©glementation trĂšs stricte Ă  laquelle il ne faut pas dĂ©roger. Toutes les maternitĂ©s ne peuvent donc pas pratiquer le don de sang du cordon. Une maternitĂ© collectrice doit ĂȘtre soumise Ă  une vĂ©rification trĂšs stricte avant de devenir centre de prĂ©lĂšvement. L’Ă©tablissement doit aussi ĂȘtre dotĂ© d’un Ă©quipement particulier et les Ă©quipes mĂ©dicales faire un preuve d’un important investissement.

Toutes les futures mamans peuvent-elle faire un don ?

Il y a des contre-indications mĂ©dicales Ă  prendre en compte avant et pendant l’accouchement. Le don de sang du cordon ne doit en aucun cas interfĂ©rer avec l’accouchement. La future mĂšre « donatrice » doit pouvoir mener sa grossesse Ă  terme et ne pas avoir d’antĂ©cĂ©dents (maladies, antĂ©cĂ©dent de cancer, pathologie hĂ©rĂ©ditaire). Si des complications surviennent pendant l’accouchement, on annule le don de sang de cordon.

Comment se déroule le don de sang du cordon ombilical ?

Le prĂ©lĂšvement se dĂ©roule pendant l’accouchement. Une fois que le cordon est coupĂ© et avant que le placenta ne soit expulsĂ©, on prĂ©lĂšve le sang qui se trouve dans la veine ombilicale. Le sang est prĂ©levĂ© avec une petite aiguille sans aucune douleur. Puis, deux mois aprĂšs l’accouchement, la mĂšre « donneuse » revient passer un bilan pour s’assurer qu’elle et son bĂ©bĂ© sont en bonne santĂ©. Le greffon de sang peut alors ĂȘtre validĂ©. Il transite ensuite vars une banque de sang placentaire et est mis Ă  disposition de tous les patients qui en auraient besoin.

Pour ĂȘtre utilisĂ©, le sang placentaire doit Ă©videmment ĂȘtre compatible avec le profil biologique du malade receveur. Il faut savoir qu’aujourd’hui, la majoritĂ© des greffes de sang de cordon se font sur des adultes. Ce qui n’Ă©tait pas le cas au dĂ©part. Les greffes Ă©taient surtout rĂ©alisĂ©es sur des enfants. La premiĂšre ayant eu lieu en 1988.

Combien existe-t-il de maternités affiliées au don de sang de cordon en France ?

Il en existe aujourd’hui 75 sur tout le territoire français.  25% des naissances sont concernĂ©es par le don de sang du cordon ombilical. Dans peu de temps, nous aurons Ă  disposition 30000 unitĂ©s de sang placentaires.

Bon Ă  savoir : Il n’existe aujourd’hui aucun fondement scientifique certifiant l’intĂ©rĂȘt de conserver son propre sang de cordon.

www.dondesangdecordon.fr

À lire absolument