Des abdos en béton après l’accouchement, comment faire ?

Plus que le simple aspect esthétique, les abdominaux ont plusieurs rôles importants : maintien des viscères, respiration, mouvements, soutien du dos… Pourtant, nous avons plutôt tendance à les malmener. Séverine Jacinto, coach sportif, nous explique comment se muscler sans se blesser. Néanmoins, quelques conditions sont requises si vous souhaitez vous lancer juste après la naissance de bébé. Il faut donc au préalable avoir fait sa rééducation périnéale et avoir obtenu l’accord de sa sage-femme ou de son gynécologue.

Je veux des abdominaux après mon accouchement en béton mais pas à n’importe quel prix !

On est motivée, on se met au « crunch » (exercices abdominaux), rêvant d’arborer les fameuses tablettes de chocolat ! Mais savez-vous que pour développer le relief de vos tablettes de chocolat, vous allez faire une grosse pression des organes vers le bas (direction périnée) et vers le haut (le ventre monte) ? Résultat : cette contraction bloque le diaphragme, tasse le dos, fait sortir le ventre (ça se voit), pousse les organes vers le bas et « ouvre » les abdominaux… Pour le périnée, les filles seront évidemment plus sensibles que les hommes d’un point de vue anatomique, celui-ci étant percé de trois trous. Mais pour le diastasis, les hommes peuvent aussi avoir cette large ligne verticale au milieu de l’abdomen, en cas de surpoids par exemple. Ce diastasis va affaiblir la sangle abdominale, les viscères ont moins de soutien, le dos peut en souffrir aussi.

Vous visez l’obtention d’une gaine naturelle bien solide ? Stimuler les abdominaux, des plus profonds aux plus superficiels. Oui, si votre gaine naturelle est solide, vous pouvez travailler vos grands droits ! Mais je vous recommande de les travailler uniquement en isométrique, donc sans les contracter volontairement. N’oubliez pas la chose suivante : ce qui fera aussi apparaître des abdominaux tracés.. c’est le faible taux de masse grasse.

J’ai accouché, mon ventre est fichu ?

Cette vidéo présente une base d’exercices visant à faire diminuer la pression intra-abdominale, à tonifier le muscle transverse (abdominaux profonds) et vous expliquera que faire en cas de diastasis prononcé. Il ne s’agit pas de rééducation abdominaux/périnée, mais bien d’un travail de continuation que vous pouvez adopter suite à vos séances. Le périnée sera stimulé de par la position étirée de votre colonne et par l’aspiration diaphragmatique; votre spécialiste vous conseillera quant à la nécessité ou pas de « contracter » le périnée avant de commencer à souffler. « Il est tout à fait envisageable de pratiquer ce type d’exercices durant des années, même des années après votre petit dernier. Pour un résultat optimum, il faut de la régularité et varier les exercices. Progressivement, on peut reprendre des exercices d’abdos qui vont rabattre le ventre, faire du bon gainage, du travail avec ballon par exemple » explique la coach. N’oubliez pas non plus qu’il faut du temps pour que la peau du ventre retrouve du tonus, plus le ventre est étiré plus cela peut prendre du temps.


Retrouver un ventre sain… Un corps dans lequel on a confiance sera un objectif raisonnable. On évite de regarder des photos culpabilisantes, on se concentre sur notre propre cas et surtout, on agit. Avoir une image positive de son corps, c’est bien plus qu’avoir un joli ventre ! « Bougez, ne baissez pas les bras et tournez vous vers de vrais professionnels » conseille Séverine. Un esprit sain dans un corps sain pourrait encore une fois être l’attitude à adopter. Bouger pour être mieux, ne pas se ruer frénétiquement au printemps dans les salles de sport puis laisser tomber trop vite.

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire