Voie basse

Qu’est-ce qu’un accouchement par voie basse ?

Un accouchement par voie basse est un accouchement par voie naturelle. Il se déroule en trois moments clés : la dilatation du col, la venue au monde, ainsi que la délivrance. Pour la naissance d’un premier bébé, la dilatation du col dure environ huit heures mais aucune règle n’est vraiment certaine, chaque cas est particulier. Pour un second bébé, cela prend environ quatre heures. Les contractions, qui sont au départ assez brèves et espacées, se rapprochent et deviennent de plus en plus fortes. Ce processus permet alors la dilatation du col. La phase d’expulsion, elle, dure environ 30 minutes quand tout se passe bien. Ce sont les poussées lors des contractions qui vont permettre d’expulser le bébé. Enfin, la délivrance désigne l’expulsion du placenta sous l’effet des contractions utérines.

Pourquoi un accouchement par voie basse est-il important ?

C’est une méthode naturelle d’accouchement, la plus sollicitée par les futures mamans, contrairement à la césarienne.

En savoir plus sur l’accouchement à voie basse

Si des complications existent, les médecins vont plutôt orienter la future maman vers un accouchement par césarienne. C’est notamment le cas si le bébé se présente par le siège (encore que certains accouchements par le siège se fasse facilement par voie basse), ou s’il existe des pathologies materno-fœtales. La césarienne dure en moyenne 20 à 30 minutes, et ne peut généralement être programmée avant la 39ème semaine, sauf s’il existe des risques avérés. Elle s’effectue sous anesthésie péridurale le plus souvent ou sous anesthésie générale dans des cas particuliers.

Un peu de lecture sur l’accouchement par voie basse

Les 9 étapes de l’accouchement par voie basse 

Vidéo d’un accouchement par voie basse 


 

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire