Témoignage : « Après 5 ans d’essais, je suis enfin enceinte de mon premier enfant »

Hello la communauté Neuf Mois, je suis une future maman de 30 ans, actuellement enceinte de 7 mois, ce petit bout de chou a été pour mon mari et moi un vrai parcours du combattant qui a duré 5 longues années !

2012, j’arrête la pilule pour essayer de faire un bébé

Nous nous sommes mariés en 2012 avec mon mari, et l’envie d’avoir un bébé s’est fait sentir. Arrêt de la pilule… Un mois, deux mois, trois mois, quatre mois passent… Toujours rien, mais pas de panique, on se dit que cela viendra quand ça viendra. Les rendez-vous avec la gynécologue se suivent, examens médicaux, prises de sang aussi… Toujours rien ! Différents traitements pour réguler des cycles trop irréguliers, encore et toujours des prise de sang pour savoir ce qui ne « fonctionne pas ». Lors d’un rendez-vous avec la gynécologue, une petite phrase qui fait mouche : « vous n’êtes toujours pas enceinte ».  Après 4 ans d’essais, nous prenons les choses en main… N’ayant pas « de résultat » avec la gynécologue, nous avons pris la décision de partir au CHR de Lille pour peut-être avoir un résultat plus concluant.

Le début du suivi en PMA

Début octobre 2016, premier rendez-vous avec un médecin du CHR, le Dr L., pour un suivi en PMA (procréation médicalement assistée). Des prises de sang, des examens en tout genre pour essayer de comprendre ce qui ne « fonctionne » pas. Suite aux examens, on découvre qu’il y a une petite faiblesse du côté de mon mari mais aussi du mien. On arrête tous les traitements pour réguler les cycles et on commence le traitement hormonal et les échographies de contrôle (à raison de trois échographies par semaine). Si les échographies n’étaient pas bonnes, on devait tout arrêter et tout reprendre le mois suivant… Gros coup dur. Et beaucoup de pleurs… Une fois que l’échographie permettait de montrer que les ovules étaient matures, on tentait deux inséminations artificielles à deux mois d’intervalle… Les petits + n’apparaissaient toujours pas sur le test de grossesse… Alors on garde espoir même si cela n’est pas facile, on se raccroche à ce que l’on peut… Le Dr L. nous annonce que comme les deux inséminations artificielles n’ont pas fonctionné, nous passons à la FIV ICSI. FIV ICSI… Un bien grand mot qui fait peur !

Mars 2017, première FIV ICSI, transferts de deux embryons…

On croise les doigts, et puis voilà que le jour de la fête des grands-mères, ma belle sœur annonce sa grossesse ! Le lendemain, je découvre des petites traces de sang et le surlendemain début des règles… Une prise de sang devait être faite deux jours après l’annonce ! Le mois suivant, fin avril, nouvelle tentative de FIV ICSI… Dernière tentative avant de tout reprendre à zéro, les traitements hormonaux, les échographies, la ponction d’ovocytes… La totale quoi. Le 13 mai, date présumée des règles… Rien ! Test de grossesse positif ! Le 14 mai, nouveau test de grossesse… Positif ! Pas de panique, on attend la prise de sang du 16 mai avec beaucoup d’impatience.


16 mai 2017, prise de sang…

La matinée m’a paru extrêmement longue jusqu’à l’arrivée des résultats sur la boîte mail. Et là, euphorie totale, avec beaucoup de pleurs aussi (mais des pleurs de joie). La prise de sang est positive. Mon mari qui n’est pas du genre a montré ses émotions a pleuré. Il allait être papa. Les trois premiers mois de grossesse me parurent être très longs, je comptais les jours, les semaines, les mois avant de vraiment profiter de ce petit être qui était dans mon ventre. Le 10 juillet, je ne pouvais plus beaucoup le cacher. J’avais déjà un petit ventre. Le 25 septembre 2017 nous avons appris que nous allions avoir une petite fille. Elle est attendue pour la fin du mois de janvier 2018.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire