Neufmois.fr » Grossesse zen » BientĂŽt l’accouchement : ces trucs que tu ne pourras plus faire en 2015

Bientît l’accouchement : ces trucs que tu ne pourras plus faire en 2015

BĂ©bĂ© s’annonce bientĂŽt ? Profite bien (mais raisonnablement) de ce dernier jour de 2014 car l’annĂ©e qui s’annonce va ĂȘtre riche en dĂ©couvertes. Et en petits interdits plus ou moins rigolos. Petite rĂ©trospective des libertĂ©s auxquelles tu vas devoir (momentanĂ©ment) renoncer. Mais ça n’est pas forcĂ©ment une mauvaise nouvelle : on te laisse dĂ©couvrir les petites compensations qui vont avec !

 

Poser du vernis sur tes ongles de pied

Ou nouer tes lacets de baskets. Ou ramasser le ticket de bus/mĂ©tro tombĂ© par terre. Ton petit bidon va prendre une certaine ampleur qui t’interdira des gestes aussi simples que ça. La bonne nouvelle c’est qu’autour de toi des tas de gens vont se dĂ©couvrir une courtoisie trĂšs vieille France : on va te tenir les portes, se pencher pour ramasser tes petites affaires et tu as une bonne excuse pour prendre rendez-vous chez l’esthĂ©ticienne : c’est vrai quoi, c’est pas chĂ©ri qui va t’épiler le maillot ou te faire ta pĂ©dicure, non ? Profite, profite
, c’est pas tous les jours ensuite qu’on te tiendra la porte


Admirer ta criniĂšre de lionne

Vivent les hormones ! Pour l’instant, tu biches lĂ , avec tes cheveux brillants, Ă©pais et tout et tout
 mais une fois bĂ©bĂ© nĂ©, les hormones se font la malle et tes tifs avec
 Enfin pas tous. Juste ceux qui ne sont pas tombĂ©s pendant la grossesse et qui auraient dĂ», pourtant. RĂ©sultat, tu auras l’impression d’ĂȘtre chauve mĂȘme si c’est loin d’ĂȘtre le cas. Alors, conseil d’amie, fais tous les selfies dont tu rĂȘves dĂšs maintenant pour garder un souvenir du temps oĂč tout le monde (surtout toi) te prenait pour BeyoncĂ©. Et prĂ©vois ta petite tirelire pour aprĂšs : il existe des traitements efficaces pour « chute rĂ©actionnelle », comme on dit quand on veut faire la savante, mais ils coĂ»tent souvent un bras. Mais le meilleur traitement, sauf cas particuliers, c’est la patience ! Et tu tiens lĂ  une bonne raison de te faire offrir par ton chĂ©ri un relooking : nouvelle vie de maman, nouvelle coupe de cheveux. Logique, non ?

Fermer ton jean d’avant

Ben oui, une fois bĂ©bĂ© nĂ©, on ne retrouve pas sa ligne de jeune fille d’un coup de baguette magique. Faut du temps. MĂȘme si tu perds tes kilos de grossesse assez rapidement (chanceuse !), il reste toujours un peu de « flattitude » au niveau du nombril qui prend de la place. Pas question de forcer sur les abdos avant quelques mois. De la marche, ça oui. De la gym hypopressive chez le kinĂ© pour tonifier le pĂ©rinĂ©e (et perdre des centimĂštres Ă  la taille, oui, oui, c’est promis), c’est permis. Et en cadeau de naissance, fais-toi offrir par ton staff de copines dix sĂ©ances de LPG pour gommer les derniers capitons. Imparable
 mais pas avant six mois aprĂšs bĂ©bĂ©.


Booker un apéro copines au dernier moment

Ben oui, la vie est faite de renoncements. Y a un temps pour tout, disait un sage. DĂ©jĂ  lĂ , l’apĂ©ro c’est pas gagnĂ©, mais tu peux toujours participer avec un jus de tomates. BientĂŽt, c’est-Ă -dire une fois bĂ©bĂ© nĂ©, il faudra anticiper des jours Ă  l’avance, prĂ©voir un plan B si la babysitter te plante Ă  l’improviste alors que chĂ©ri est retenu au boulot. L’apĂ©ro des copines, c’est juste une image : ça vaut pour les virĂ©es soldes (non, tu te vois avec un nourrisson dans la cohue ?), la participation sportive de ton staff au 30 kilomĂštres contre le cancer et l’enterrement de vie de jeune fille de ta cousine. Tout ça, va falloir faire une croix (momentanĂ©ment). Mais en Ă©change, tu vois pas le buzz des premiers sourires de bĂ©bĂ©, des premiers pas, du premier bisou, la premiĂšre bougie
 Rien que pour ça, tu courras ventre Ă  terre jusqu’à chez toi en zappant de toi-mĂȘme l’apĂ©ro des copines.

Faire la grasse matinée ou une sieste crapuleuse

Bon, ça c’est pas un scoop. Les bĂ©bĂ©s, ça pleure, ça boit la nuit, le jour, et aussi pile poil au moment oĂč tu commenceras Ă  fermer l’Ɠil. Rassure-toi, ça ne dure pas : entre deux mois pour les veinardes et un an pour les moins bien loties. Mais ça ne s’arrĂȘtera pas lĂ  pour toutes : bientĂŽt, cet adorable moustique fera un cauchemar ou viendra rĂ©clamer son petit dĂ©jeuner au moment oĂč chĂ©ri aura dĂ©cidĂ© de s’entraĂźner en vue d’une future commande de petit frĂšre, si tu vois ce que je veux dire. Mais la mimique de ce petit trĂ©sor te fera craquer au quart de tour
 mĂȘme dans ces moments-lĂ . Çà compense, non ?


À lire absolument