Neufmois.fr » Conception » Octobre rose : enceinte, aprĂšs un cancer du sein, quelles sont mes chances de devenir maman ?

Octobre rose : enceinte, aprĂšs un cancer du sein, quelles sont mes chances de devenir maman ?

Le mois d’octobre est dĂ©diĂ© Ă  la lutte contre le cancer du sein. Dans le cadre de l’opĂ©ration Octobre Rose, Neuf Mois fait le point sur la question de la fertilitĂ© aprĂšs un cancer, et les diffĂ©rentes avancĂ©es qui ont vu le jour, et cela, avec l’aide du Docteur VĂ©ronique Deval-Secherre, gynĂ©cologue obstĂ©tricienne et spĂ©cialiste du dĂ©pistage du cancer du sein.

De bonnes nouvelles pour la fertilité aprÚs un cancer du sein

Le cancer du sein ne touche pas que les femmes de plus de 50 ans. En France, plusieurs milliers de femmes de moins de 40 ans sont atteintes d’un cancer du sein. Parfois, les femmes jeunes touchĂ©es par un cancer du sein souhaiteraient pouvoir vivre une ou plusieurs grossesses aprĂšs leur traitement. Et depuis plusieurs annĂ©es, les connaissances sur la grossesse aprĂšs un cancer se sont Ă©toffĂ©es et ont apportĂ©s de bonnes nouvelles pour aider les femmes Ă  devenir maman aprĂšs une telle Ă©preuve.

La FĂ©condation In Vitro aprĂšs un cancer du sein : de bonnes nouvelles

La FĂ©condation In Vitro est une technique de procrĂ©ation mĂ©dicalement assistĂ©e qui permet de placer des embryons (un ovule fĂ©condĂ© par un spermatozoĂŻde hors de l’embryon) directement dans la cavitĂ© utĂ©rine. Cette technique demande Ă  ce que le corps de la femme soit stimulĂ© par des doses d’hormones assez importantes. Les derniĂšres Ă©tudes menĂ©es sur les FĂ©condations In Vitro, montrent d’une part que les FIV n’augmentent pas le risque de cancer du sein, et que d’autre part, les FIV aprĂšs un cancer ont un taux de rĂ©ussite, quasiment Ă©gal Ă  celui des FIV chez les femmes n’ayant pas Ă©tĂ© touchĂ©es. « En effet, il n’y a pas de risques accrus avec une FIV. Le seul risque serait de commencer une FIV alors que le cancer du sein n’est pas entiĂšrement traitĂ©, ce qui aurait pour risque de stimuler sa croissance car le cancer du sein peut ĂȘtre hormono-dĂ©pendant. On attend donc que la rĂ©mission soit complĂšte pour entamer les Ă©ventuelles FIV« .

Le projet parental aprĂšs un cancer du sein

AprĂšs un cancer du sein, certaines jeunes femmes souhaiteraient pouvoir ĂȘtre enceinte. Cependant, le risque d’une rechute est une question qui revient souvent. Une Ă©tude rĂ©cente montre que non seulement une grossesse est possible aprĂšs un cancer du sein mais qu’en plus, il n’y a pas de risques de rechute Ă  cause de la grossesse. « En rĂšgle gĂ©nĂ©rale, on attend deux ans aprĂšs les traitements pour envisager une grossesse. Le cancer du sein peut parfois rĂ©cidiver et il faut retraiter la patiente aprĂšs le premier traitement. Mais il n’y a pas de contre-indications Ă  envisager une grossesse aprĂšs un cancer du sein traitĂ© ». 

À lire absolument