Neufmois.fr » Conception » StĂ©rilitĂ© » Infertilité : et si ça venait du pĂšre ?

Infertilité : et si ça venait du pÚre ?

Eh non, toutes les stĂ©rilitĂ©s ne sont pas fĂ©minines. Parfois, c’est chez l’homme que ça coince. Certaines stĂ©rilitĂ©s sont rĂ©versibles grĂące Ă  la chirurgie. Le point avec le Pr RenĂ© Frydman. ProblĂšmes d’éjaculation, absence ou faiblesses des spermatozoĂŻdes, les causes de la stĂ©rilitĂ© masculine prennent racine dans le passĂ© mĂ©dical de l’homme. AprĂšs le dĂ©pistage, quels traitements pour parvenir Ă  concevoir l’enfant dĂ©siré ?

L’azoospermie

L’azoospermie (10% des cas de stĂ©rilitĂ© masculine) est l’absence de spermatozoĂŻdes dans le sperme Ă©jaculĂ©. Pour pouvoir affirmer un tel diagnostic biologique, il faut pratiquer deux examens Ă  trois mois de distance. Chacun d’entre eux doit comporter une centrifugation de l’Ă©jaculat, pour s’assurer qu’il ne contient pas quelques spermatozoĂŻdes Ă©ventuellement utilisables en FIV avec Micro-Injection (I.C.S.I.). L’intervalle de trois mois est justifiĂ© par la durĂ©e de fabrication d’un spermatozoĂŻde (73 jours).

Les raisons

Un obstacle sur les voies gĂ©nitales empĂȘchant le passage des spermatozoĂŻdes dans le sperme. Pour le dĂ©pister, on dose des molĂ©cules fabriquĂ©es chacune par les diffĂ©rentes parties de l’appareil gĂ©nital de l’homme : si le dosage est bas, il y a un obstacle aprĂšs la partie qui produit cette molĂ©cule.

DeuxiĂšme raison : des testicules paresseux, ne produisant pas ou pas assez de spermatozoĂŻdes. On effectue le dosage d’une hormone qui stimule la production des spermatozoĂŻdes. Si la valeur est haute, c’est que le testicule ne fabrique pas assez de spermatozoĂŻdes ; si elle est normale, il y a obstacle Ă  leur passage dans l’éjaculat.

Enfin, l’examen des chromosomes sur un prĂ©lĂšvement sanguin. Dans un cas sur quatre, aucune cause n’est trouvĂ©e.

Les solutions

Tenter une intervention chirurgicale pour rĂ©parer un Ă©ventuel obstacle sur la voie gĂ©nitale et/ou recueillir des spermatozoĂŻdes avant l’obstacle ou dans le testicule s’il en produit encore un peu ; le recours au don de sperme ; l’adoption.

À lire absolument

Laisser un commentaire