Une fausse couche peut-elle entraîner l’infertilité ?

fausse-couche-stérile-neuf-mois

Certes, c’est une question qui soulève de nombreuses craintes mais une fausse couche ne comporte en soi aucun élément susceptible d’entraîner une infertilité. Certaines femmes peuvent faire des fausses couches à répétition mais cela n’entrave pas, pour la plupart, leur capacité à être féconde et à concevoir un bébé. Nombreuses sont celles qui ont vécu cette lourde épreuve, mais qui ont mené à terme de nouvelles grossesses avec succès.

Les fausses couches précoces sont fréquentes et ne sont pas en lien avec une infertilité

Les fausses couches précoces, c’est-à-dire les fausses couches qui se produisent dans les toutes premières semaines de grossesse sont assez fréquentes. On estime qu’elles représentent environ 15% des grossesses. Souvent, elles arrivent extrêmement tôt, ce qui les font passer inaperçues. Ces fausses couches mettent fin très précocement au processus de grossesse car dans la grande majorité des cas, l’embryon est touché par des anomalies chromosomiques sévères qui aurait empêcher la grossesse d’évoluer. Cette fausse-couche n’est donc absolument pas en lien avec une quelconque infertilité.

L’infertilité est indépendante des causes de la fausse couche

Les facteurs tels que les maladies chroniques et un mode de vie à risques peuvent contribuer à d’importants troubles menant à l’infertilité ou à une fausse couche. Cependant, l’infertilité n’est aucunement liée à la fausse couche même si leurs causes peuvent être communes. Voici les causes les plus courantes de l’infertilité féminine :

  • Dérèglement hormonal
  • L’apparition de kystes dans les ovaires
  • Une infection des trompes de Fallope
  • Pathologies de l’utérus ou présence de fibromes dans la cavité utérine
  • L’absence ou la mauvaise qualité de la glaire cervicale
  • L’endométriose ou trouble de l’endomètre (muqueuse utérine)
  • Un mode de vie à risques (consommation d’alcool, tabac, stress, obésité)

Pas de raison de s’angoisser à l’idée de ne plus concevoir de bébé après une fausse-couche

Tant de femmes se retrouvent dans cette situation tendue. Ce qu’il faut savoir c’est que la fertilité de la femme n’est pas constante tout le long de sa vie. Ne vous alarmez point si vous ne parvenez pas à concevoir un bébé après une fausse couche, celle-ci ne compromet pas votre capacité à être à nouveau enceinte si vous ne souffrez pas d’une pathologie limitant la fertilité. Si vous avez vécu une grossesse qui s’est soldée par un échec douloureux, la meilleure des choses à faire est d’en parler avec votre gynécologue qui vous apportera son soutien et vous rassurera.

 

Un bilan est indispensable après des fausses couches à répétition

Certaines fausses couches sont dues à des thromboses placentaires. Il faut donc faire un bilan médical avec votre gynécologue pour suivre le cas échéant un traitement approprié. Selon les résultats de votre bilan, votre gynécologue vous indiquera la marche à suivre afin de mettre au monde ce bébé dont vous désirez tant la venue. Certaines femmes peuvent subir des fausses couches à répétition à cause d’un dysfonctionnement de l’endomètre. Encore une fois, votre gynécologue pourra étudier avec vous les causes éventuelles de ces fausses couches. De nombreuses études sont en cours pour découvrir ces causes pour tenter de les éviter. Récemment, des études ont montrées qu’un déficit en vitamine B3 pouvait être à l’origine de certaines fausses couches et qu’une réintroduction de cette vitamine permettait d’éviter des fausses couches liées à ce déficit.


 

Sources :

Occupationnal & Environmental Medicine

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire