Neufmois.fr » Conception » Comment supporter les longs mois d’attente d’un bĂ©bĂ© ?

Comment supporter les longs mois d’attente d’un bĂ©bĂ© ?

Aujourd’hui, beaucoup de couples rencontrent des difficultĂ©s Ă  concevoir un bĂ©bĂ©. Mais la bonne nouvelle, c’est que beaucoup aussi finissent par y arriver, naturellement ou avec un parcours de procrĂ©ation mĂ©dicalement assistĂ©e. NĂ©anmoins, ce long chemin, ponctuĂ© d’espoirs déçus, est difficile Ă  parcourir sans soutien. neufmois.fr vous donne des pistes pour trouver de l’aide.

Le rĂŽle de la famille
Les temps changent, les mƓurs aussi et la famille n’est plus forcĂ©ment le premier endroit oĂč trouver du soutien. Beaucoup de jeunes couples en proie aux difficultĂ©s de conception d’un bĂ©bĂ© n’en parlent pas Ă  leurs familles. D’autant que l’éloignement gĂ©ographique, de plus en plus frĂ©quent, comme les recompositions familiales, ne facilitent pas toujours la communication. Qui plus est, la famille, mĂȘme proche, mĂȘme disponible, n’est pas forcĂ©ment formĂ©e Ă  l’écoute et ne connaĂźt pas non plus obligatoirement toutes les ficelles Ă  tirer dans le domaine de l’aide mĂ©dicale Ă  la procrĂ©ation. Donc, en toute logique, mieux vaut Ă©viter de s’épancher uniquement dans le giron familial et confier son Ă©quilibre Ă  des professionnels. Ou, Ă  tout le moins, Ă  des associations spĂ©cialisĂ©es.

Des associations Ă  l’écoute
PrĂ©sentes sur tout le territoire national, ces associations sont animĂ©es par des personnes ayant suivi le mĂȘme parcours du combattant que les couples en attente d’enfants. On y trouve aussi des professionnels de santĂ©, sages-femmes, mĂ©decins, psychologues, assistantes sociales. L’information dispensĂ©e est donc de qualitĂ©. L’écoute aussi. Car le reproche commun Ă  tous les couples qui rencontrent des difficultĂ©s Ă  concevoir, c’est l’incomprĂ©hension de leur entourage et l’avalanche de remarques Ă  l’emporte-piĂšce dont on les abreuve : on peut vivre sans enfant, de toute façon, il reste toujours l’adoption, tu as des neveux et niĂšces Ă  gĂąter, etc
 Au sein de l’association, rien de tel : la souffrance est prise en compte, comprise et partagĂ©e, notamment par tous les couples adhĂ©rents qui ont tous vĂ©cu les mĂȘmes expĂ©riences, les mĂȘmes espoirs trop souvent déçus, la mĂȘme incomprĂ©hension de l’entourage. Et donc certains ont rĂ©ussi Ă  accomplir leur rĂȘve et sont donc les tĂ©moins que ce parcours, pour difficile qu’il soit, n’est qu’une Ă©tape vers la crĂ©ation d’une jolie petite famille Ă  soi. Loin d’ĂȘtre un ghetto, ces associations sont un sas de dĂ©compression pour repartir mieux armĂ©s dans la vie quotidienne. La mieux implantĂ©e sur tout le territoire reste Les enfants Kdos, suivie par Les enfants de l’espoir. D’autres associations travaillent essentiellement sur leur rĂ©gion. On peut obtenir leurs coordonnĂ©es auprĂšs de la mairie de son domicile mais aussi du centre de procrĂ©ation mĂ©dicalement assistĂ©e dont on dĂ©pend.

Les forums de discussion
Sur de nombreux sites internet, des parents tĂ©moignent de leur parcours douloureux vers la parentalitĂ©. Ce sont des moments prĂ©cieux de partage, qui permettent de s’encourager mutuellement. NĂ©anmoins, ces forums ne dispensent pas d’un suivi par une association reconnue et des professionnels de santĂ©. Parfois, il arrive qu’une personne bien intentionnĂ©e donne sur un forum des conseils inadaptĂ©s. Chaque couple a son histoire, son infertilitĂ© rĂ©pond Ă  des causes diverses et seul un professionnel de santĂ© est apte Ă  savoir ce qui est bon ou pas pour le couple concernĂ©. CrĂ©er une ligne de discussion sur neufmois.fr pour s’encourager et rire ensemble d’une anecdote, Ă©changer des bons plans pour dĂ©compresser, c’est le complĂ©ment indispensable Ă  tout suivi mĂ©dical. Il ne faut donc pas se priver de cette communautĂ© amicale ! On attend avec impatience de vous lire afin que toute la communautĂ© de neufmois.fr se rĂ©jouisse un jour avec vous de l’arrivĂ©e d’un bĂ©bĂ©, biologique ou pas !



À lire absolument