Neufmois.fr » Conception » Adoption » Adoption et homosexualitĂ© : le dĂ©bat

Adoption et homosexualité : le débat

Avec le temps, la sociĂ©tĂ© a fini par mieux accepter l’homosexualitĂ©. L’homoparentalitĂ©, par contre, n’est pas encore entrĂ©e dans les mƓurs. Si un couple homosexuel souhaite adopter, les dĂ©marches risquent d’ĂȘtre longues et dĂ©motivantes par moment, voire impossibles.

Adoption et Homosexualité : un sujet qui fait débat

La dĂ©cision d’accueillir un enfant ne se prend pas Ă  la lĂ©gĂšre. Elle ne se prend pas non plus sur un coup de tĂȘte quand il s’agit d’accueillir un enfant au sein d’un couple homosexuel. Pourtant les diffĂ©rences d’orientation sexuelle sont un frein Ă  l’adoption homoparentale.

Préjugés ou réticences fondées ?

Les arguments des uns et des autres se font face
 Le dĂ©bat est centrĂ© sur le bien-ĂȘtre de l’enfant adoptĂ©. Comment grandir au sein d’un foyer pas comme les autres, avec deux papas ou deux mamans ? La construction identitaire de l’enfant peut-elle ĂȘtre perturbĂ©e par le fait qu’il lui manque un parent de sexe opposĂ© comme modĂšle rĂ©fĂ©rent ? Sans parler des discriminations et moqueries cruelles que peut subir le petit Ă  l’école, au cours de ses activitĂ©s sportives ou culturelles avec ses petits camarades. La sociĂ©tĂ© française est construite sur la cellule familiale composĂ©e traditionnellement d’un homme, d’une femme et d’enfants. Difficile d’arriver Ă  surpasser ce schĂ©ma traditionnel.

L’homoparentalitĂ© se dĂ©veloppe

L’absence d’études prouvant que les enfants Ă©levĂ©s par des couples homoparentaux subissent des traumatismes psychologiques lĂ©gitime les partisans de la parentalitĂ© homosexuelle.
Pourquoi refuser Ă  un enfant en attente d’adoption la chaleur d’un foyer ? Le fait d’ĂȘtre hĂ©tĂ©rosexuel suffit-il Ă  faire de ces hommes et de ces femmes de bons parents ? Le dĂ©bat se poursuit donc.
Mais au-delĂ  des Ă©changes d’arguments et des positions de principe, il y a la rĂ©alitĂ©. Bien que l’adoption entre homosexuels ne soit pas lĂ©gale en France, on estime Ă  plus de 30 000, le nombre de couples homosexuels ayant un enfant, naturel ou adoptĂ©.


L’enjeu majeur de l’homoparentalitĂ© est le regard des autres, une certaine vision de la sociĂ©tĂ© dans laquelle on vit et l’avenir de l’enfant. Bien que les couples restent discrets afin de prĂ©server leur enfant, il reste quand mĂȘme que l’homoparentalitĂ© n’est pas encore bien acceptĂ©e par la sociĂ©tĂ©. Il est alors trĂšs important pour les couples de s’armer de patience et de s’entourer de personnes ayant l’esprit ouvert afin que leur famille puisse s’épanouir sainement et sans contraintes.

A l’heure actuelle, elle ne bĂ©nĂ©ficie d’aucun cadre lĂ©gal. Pourtant la famille homoparentale est bel et bien une rĂ©alitĂ©. Le tribunal de Bayonne vient mĂȘme de faire un premier pas vers sa reconnaissance juridique en accordant l’autoritĂ© parentale conjointe Ă  un couple d’homosexuelles. Une dĂ©cision qui a relancĂ© le dĂ©bat entre les « pour » et les « contre » et a fait ressurgir les sempiternelles questions du type « quel avenir pour ces enfants ? »

Mais entre responsables politiques, militants de la cause gay et parents homos, Neuf Mois pense Ă©galement qu’il y a une voix que l’on n’entend jamais : celle des « fils et filles de » (
)

 


À lire absolument