Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Etats-Unis : Une maman accouche d’un bĂ©bĂ© de 6,4kg

Etats-Unis : Une maman accouche d’un bĂ©bĂ© de 6,4kg

Aux Etats-Unis, au Texas, une maman a rĂ©cemment donnĂ© naissance Ă  un petit Ali. RelayĂ©e par les mĂ©dias amĂ©ricains comme CBS et CNN, cette naissance a fait parlĂ© d’elle, parce que le bĂ©bĂ© pesait prĂšs de 6,4 kg Ă  la naissance ! Battant ainsi le record du Arlington Memorial Hospital oĂč il a vu le jour.

Une naissance trĂšs attendue

InterrogĂ©s par CBS, Jennifer Medlock et son mari Eric, se sont confiĂ©s sur la naissance de leur petit Ali. Une naissance presque miraculeuse que ses mĂ©decins n’espĂ©raient pas. En effet, Jennifer souffre du syndrome des ovaires polykystiques. Un trouble hormonal qui provoque des problĂšmes d’infertilitĂ©. Ce dysfonctionnement peut entraĂźner une absence d’ovulation ou une ovulation de mauvaise qualitĂ©, car elle prĂ©sente une insuffisance en progestĂ©rone. « Lors de notre dernier traitement, les spĂ©cialistes ont dit que mon follicule se transformerait en kyste. Ils ont eu tort, car il s’est finalement transformĂ© en un formidable bĂ©bĂ©« . Le petit Ali est nĂ© par cĂ©sarienne et est aujourd’hui en bonne santĂ©.

La jeune maman est fiĂšre de son petit garçon, elle a poursuivi en dĂ©clarant qu’Ali « est fait pour accomplir quelque chose de grand« .

 

Un poids record au Texas

« Peu importe sa taille, je suis tellement bĂ©nie ! », c’est ce que Jennifer Medlock a dĂ©clarĂ© Ă  CBS Ă  propos de son fils. Jennifer et Eric s’attendaient Ă  avoir un « gros » bĂ©bĂ©. Ils ont dĂ©jĂ  une petite fille qui pesait 4,1 kilos Ă  la naissance, mais ils ne pensaient « pas Ă  un bĂ©bĂ© plus de 6 kilos. Personne ne s’y attendait. »

Le petit Ali a ainsi battu le record de poids du Arlington Memorial Hospital, mais il est loin d’ĂȘtre le plus gros bĂ©bĂ© du monde. D’aprĂšs le site guinnessworldrecords, le plus gros bĂ©bĂ© est nĂ© Ă  Aversa, en Italie, en 1955 et pesait 10,2 kilos ! Un poids proche d’un bĂ©bĂ© d’un an !

Quoiqu’il en soit, nous souhaitons beaucoup de bonheur aux heureux parents, qui ont pu rĂ©cupĂ©rer leur fils aprĂšs une hospitalisation de six semaines, due notamment à sa glycĂ©mie et Ă  ses plaquettes jugĂ©es trĂšs basses par les mĂ©decins.

 

À lire absolument