Vidéo : Quand des infirmières parlent avec émotion de leur travail auprès des bébés prématurés

Le 17 novembre dernier, c’était la Journée Mondial de la Prématurité. Cette journée fut ainsi une occasion importante de parler de la prise en charge de la prématurité puisque aujourd’hui 1 enfant sur 10 né prématuré. Cette journée permet également de lever des fonds pour aider à la prévention, à la sensibilisation et permettre ainsi une meilleure compréhension du problème qu’est la prise en charge de la prématurité. Pour certains c’est également l’occasion de remercier le personnel soignant qui se dévoue corps et âme dans les unités de soins intensifs néonatals pour le suivi et les soins de ces petits êtres si fragiles…

Quand les infirmières parlent de leur travail auprès des prématurés dans les unités de soins intensifs

Dans cette touchante vidéo, plusieurs infirmières travaillant dans les unités de soins intensifs néonatals nous parlent de leur travail, du quotidien des parents et des prématurés dans ce service, mais aussi de ces petits instants de bonheur qui font que toutes ces épreuves en valent la peine. Comme le premier bain, le premier câlin ou simplement les instants passés avec son enfant contre soi. Beaucoup de prématurés sont dans ces services pendant de longues périodes et le personnel hospitalier fait tout pour que ces séjours soient le moins traumatisant possible pour les parents et leurs enfants. Pour ces soignants, travailler dans ces services « c’est vraiment un privilège que l’on ne prend pas à la légère » comme le souligne l’une des infirmières interviewée dans la vidéo ci-dessous. Ces infirmières font réellement la différence pour beaucoup de familles et dans cette vidéo la gratitude est bien visible, tout comme le plaisir des infirmières de revoir leurs petits patients grandir et revenir les saluer en pleine forme. Pour tout le difficile travail que ce personnel accomplit tous les jours ils méritent nos applaudissements, nos félicitations et toute notre gratitude.

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire