Vidéo : ces jumelles sont nées en se tenant la main et elles ne sont pas prêtes à se lâcher encore aujourd’hui !

Lors de l’échographie de la 12ème semaine on a parfois des surprises. En effet c’est à ce moment-là que l’on peut détecter des grossesses gémellaires. Certaines sont plus risquées que d’autres et nécessitent une surveillance plus accrue. Mais quel bonheur quand on rencontre enfin nos deux petits loulous. Ces petits bouts qui peuvent faire une entrée dans le monde vraiment très remarquée, comme celle de ces jumelles américaines qui n’avaient pas l’intention de se lâcher…

Lors de l’accouchement, ces jumelles déjà inséparables vont une entrée remarquée et pleine d’émotion

Sarah Thistlewaite et son mari Bill attendaient un, ou plutôt deux heureux événements. Sarah était en effet enceinte de jumelles mais sa grossesse avait quelque chose de particulier en plus d’être une grossesse gémellaire monozygote, elle était monochoriale et monoamniotique. Il existe en effet plusieurs types de grossesses gémellaires : les grossesses bichoriales et biamniotiques où les fœtus sont dans deux poches amniotiques et ont deux placentas, les grossesses monochoriales biamiontiques où il y a un placenta et deux poches, et une grossesse monochoriale et biamniotique où les bébés partagent une poche et un placenta. Dans le cas de Sarah, ses bébés qui sont de vrais jumeaux car ils sont issus de la division d’un même œuf fécondé par un spermatozoïde, partagent alors également le même placenta, mais aussi la même poche amniotique. Ce type de grossesse est extrêmement rare puisqu’elle concerne 1% des grossesses gémellaires monozygotes, soit 1 accouchement sur 30000. Par ailleurs, ce type de grossesse monoamniotique est considéré à risque puisque des complications peuvent survenir chez la mère comme chez les enfants. C’est pourquoi Sarah a été hospitalisée et étroitement surveillée à partir de ses 6 mois de grossesse. Elle a passé 56 jours en observation à l’Akron children hospital en Ohio aux États-Unis. À 33 semaines de grossesse, ses médecins ont mis au monde ces deux petites filles. Et surprise en sortant du ventre de leur mère, ces deux petites puces étaient déjà inséparables puisqu’elles se tenaient par la main !

Après quelques jours dans l’unité de soins intensifs de néonatalogie, les petites jumelles prénommées Jenna et Jillian ont pu faire la connaissance de leur grand frère, Jaxson. Trois ans après ces jumelles sont toujours aussi inséparables et grandissent comme deux petites filles normales, encore inconscientes que leur histoire est une formidable leçon d’amour. 

7.) Remember Jenna and Jillian Thistlethwaite, the mono mono twins? The girls spent 30 days in the NICU at Akron…

Publiée par Akron Children's Hospital sur Samedi 31 décembre 2016

Voir Aussi

 

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire