Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » VidĂ©o : ces jumelles sont nĂ©es en se tenant la main et elles ne sont pas prĂȘtes Ă  se lĂącher encore aujourd’hui !

VidĂ©o : ces jumelles sont nĂ©es en se tenant la main et elles ne sont pas prĂȘtes Ă  se lĂącher encore aujourd’hui !

Lors de l’Ă©chographie de la 12Ăšme semaine on a parfois des surprises. En effet c’est Ă  ce moment-lĂ  que l’on peut dĂ©tecter des grossesses gĂ©mellaires. Certaines sont plus risquĂ©es que d’autres et nĂ©cessitent une surveillance plus accrue. Mais quel bonheur quand on rencontre enfin nos deux petits loulous. Ces petits bouts qui peuvent faire une entrĂ©e dans le monde vraiment trĂšs remarquĂ©e, comme celle de ces jumelles amĂ©ricaines qui n’avaient pas l’intention de se lĂącher…

Lors de l’accouchement, ces jumelles dĂ©jĂ  insĂ©parables vont une entrĂ©e remarquĂ©e et pleine d’Ă©motion

Sarah Thistlewaite et son mari Bill attendaient un, ou plutĂŽt deux heureux Ă©vĂ©nements. Sarah Ă©tait en effet enceinte de jumelles mais sa grossesse avait quelque chose de particulier en plus d’ĂȘtre une grossesse gĂ©mellaire monozygote, elle Ă©tait monochoriale et monoamniotique. Il existe en effet plusieurs types de grossesses gĂ©mellaires : les grossesses bichoriales et biamniotiques oĂč les fƓtus sont dans deux poches amniotiques et ont deux placentas, les grossesses monochoriales biamiontiques oĂč il y a un placenta et deux poches, et une grossesse monochoriale et biamniotique oĂč les bĂ©bĂ©s partagent une poche et un placenta. Dans le cas de Sarah, ses bĂ©bĂ©s qui sont de vrais jumeaux car ils sont issus de la division d’un mĂȘme Ɠuf fĂ©condĂ© par un spermatozoĂŻde, partagent alors Ă©galement le mĂȘme placenta, mais aussi la mĂȘme poche amniotique. Ce type de grossesse est extrĂȘmement rare puisqu’elle concerne 1% des grossesses gĂ©mellaires monozygotes, soit 1 accouchement sur 30000. Par ailleurs, ce type de grossesse monoamniotique est considĂ©rĂ© Ă  risque puisque des complications peuvent survenir chez la mĂšre comme chez les enfants. C’est pourquoi Sarah a Ă©tĂ© hospitalisĂ©e et Ă©troitement surveillĂ©e Ă  partir de ses 6 mois de grossesse. Elle a passĂ© 56 jours en observation Ă  l’Akron children hospital en Ohio aux États-Unis. À 33 semaines de grossesse, ses mĂ©decins ont mis au monde ces deux petites filles. Et surprise en sortant du ventre de leur mĂšre, ces deux petites puces Ă©taient dĂ©jĂ  insĂ©parables puisqu’elles se tenaient par la main !

AprĂšs quelques jours dans l’unitĂ© de soins intensifs de nĂ©onatalogie, les petites jumelles prĂ©nommĂ©es Jenna et Jillian ont pu faire la connaissance de leur grand frĂšre, Jaxson. Trois ans aprĂšs ces jumelles sont toujours aussi insĂ©parables et grandissent comme deux petites filles normales, encore inconscientes que leur histoire est une formidable leçon d’amour. 

 

 


À lire absolument