Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Vidéo : ça donne quoi un papa qui accouche ?

  • Avis aux futurs papas : cette vidéo de La Croix Rouge est pour vous
  • Transfusions sanguines pendant un accouchement : quand en a-t-on besoin ? 

Récemment, la Croix Rouge norvégienne a  joué la carte de l’humour dans une de ses vidéos en imaginant ce que cela donnerait si papa accouchait à la place de maman. Pourquoi ? Afin d’encourager les hommes à donner leur sang. Le but est de mettant en lumière le fait que les transfusions sanguines peuvent être importantes au moment où une femme accouche.

Avis aux futurs papas : cette vidéo de La Croix Rouge est pour vous

Pour illustrer l’importance des transfusions sanguines dans le cadre d’un accouchement, l’association a décidé de parler directement aux hommes en mettant en scène un futur papa… en train de faire semblant d’accoucher ! Il hurle, sa partenaire lui tient la main, vous imaginez votre conjoint accoucher à votre place ? Cependant, il n’est pas en train d’accoucher, en fait mais il est juste en train de donner son sang et c’est sa femme qui est enceinte. Ce trait d’humour a pour but de montrer que si le soutien émotionnel est primordial, les futurs papas peuvent contribuer à l’accouchement avec quelque chose d’une importance vitale, donner son sang. Si la maman a besoin d’une transfusion sanguine pendant l’accouchement, le papa joue un rôle primordial, et la Croix Rouge a tout à fait raison de le rappeler.

Transfusions sanguines pendant un accouchement : quand en a-t-on besoin ?

Lors d’un accouchement normal, la femme perd à peu près un demi litre de sang (un peu plus pour les césariennes), mais dans certaines situations, il se peut qu’elle puisse perdre beaucoup plus de sang, et cela peut nécessiter parfois un transfusion sanguine. Les hémorragies du post partum peuvent être dangereuses si elles ne sont pas prises en charge rapidement et le problème c’est qu’on ne peut pas prédire quand elles arriveront. Ces hémorragies peuvent se produire aussitôt après la naissance mais également beaucoup plus tard, jusqu’à un mois après l’accouchement. La cause la plus fréquente de l’hémorragie du post partum est un utérus qui a des difficultés à se contracter après l’accouchement. Cette situation peut être due à un travail prolongé, un utérus trop distendu ou un morceau de placenta non évacué. L’hémorragie du post partum peut aussi être liée à des troubles hémorragiques chez la femme enceinte, un placenta praevia ou à des infections par exemple. Dans tous les cas, l’équipe médicale est là pour intervenir au plus vite et a parfois besoin de poches de sang pour transfuser la patiente, le don de sang est donc primordial pour que ces poches soient toujours disponibles.

Source :


La Croix Rouge norvégienne