Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Tirer son lait au travail : des pilotes amĂ©ricaines portent plainte contre leur compagnie aĂ©rienne

Tirer son lait au travail : des pilotes américaines portent plainte contre leur compagnie aérienne

Allaiter ou tirer son lait sur son lieu de travail n’est pas toujours aisĂ©, et le faire dans de mauvaises conditions peut avoir des rĂ©percussions sur la santĂ© de la maman et du bĂ©bĂ©. Pilotes et nouvelles mamans, des employĂ©es de la compagnie amĂ©ricaine low cost Frontier Airlines ont dĂ©cidĂ© de prendre des mesures : elles portent plainte contre la compagnie pour discrimination et affirment que la politique de la compagnie aĂ©rienne « ne remplit pas les impĂ©ratifs relatifs Ă  l’allaitement« .

Une discrimination qui aurait eu des conséquences sanitaires et financiÚres

Contrairement Ă  ce qu’on leur avait promis et Ă  la loi de l’État du Colorado (oĂč se situe le siĂšge social de la compagnie), elles n’ont pas pu avoir accĂšs Ă  un endroit spĂ©cifiquement vouĂ© au tirage du lait. Trois d’entre elles ont dĂ©clarĂ© avoir dĂ©veloppĂ© des infections du tissu mammaire, qu’elles estiment dĂ» aux conditions dans lesquelles elles ont finalement pu tirer leur lait. Une autre affirme qu’elle a Ă©tĂ© contrainte d’arrĂȘter prĂ©maturĂ©ment d’allaiter son bĂ©bĂ©, car ses rĂ©serves de lait se sont taries.

Par ailleurs, elles n’auraient pas Ă©tĂ© re-affectĂ©es Ă  un poste plus adaptĂ© Ă  une femme enceinte proche du terme pendant les derniĂšres semaines de leur grossesse, et ont donc dĂ» prendre 8 Ă  10 semaines de congĂ© sans solde. Elles ont donc fait face Ă  des situations financiĂšres difficiles alors qu’un nouveau membre allait bientĂŽt agrandir leur famille.

« Frontier force les pilotes enceintes Ă  prendre 8 Ă  10 semaines de congĂ© sans traitement avant leur date d’accouchement, leur demande de revenir au travail alors que leur bĂ©bĂ© a seulement 4 mois et n’est la plupart du temps pas encore sevrĂ©, et ne fournit aucune commoditĂ© pour permettre aux pilotes qui allaitent de tirer leur lait« , a dĂ©claré Galen Sherwin, leur avocate, membre de la section droit des femmes de l’American Civil Liberties Union, au site amĂ©ricain CafeMom.

La compagnie aérienne rejette toute responsabilité

La compagnie aĂ©rienne a rejetĂ© cette accusation et niĂ© toute responsabilitĂ©. Elle a dĂ©clarĂ© dans un communiquĂ© que « le travail d’un pilote de ligne se fait dans des circonstances uniques« , et a affirmĂ© avoir fait des « efforts de bonne foi » pour offrir aux pilotes allaitantes un endroit oĂč tirer leur lait.

En France, les mĂšres qui allaitent disposent en principe d’une heure (non rĂ©munĂ©rĂ©e) pour allaiter leur bĂ©bĂ© ou tirer leur lait au travail. Il est cependant difficile dans les faits de pouvoir profiter de cette heure, avoir accĂšs Ă  une salle privĂ©e, et conserver son lait dans de bonnes conditions d’hygiĂšne… Et vous, avez-vous dĂ» sevrer votre enfant en retournant au travail ?

 

À lire absolument

Laisser un commentaire