Neufmois.fr » Grossesse zen » Droit et argent » Canicule, grossesse et travail : quelles sont les rĂšgles Ă  connaĂźtre ?

Canicule, grossesse et travail : quelles sont les rĂšgles Ă  connaĂźtre ?

Il est vrai que quand la tempĂ©rature grimpe, travailler enceinte peut tenir des travaux forcĂ©s. Alors que la canicule s’installe de nouveau, les futures mamans qui n’ont pas encore atteint le moment du congĂ© maternitĂ© doivent veiller particuliĂšrement Ă  leur santĂ©. Neuf Mois fait le point sur les prĂ©cautions Ă  prendre au boulot, enceinte, quand le mercure bat des records.

La canicule peut menacer la sĂ©curitĂ© d’une femme enceinte

Ouvrons notre petit code du travail Ă  la recherche de l’article L 230-2. Selon cet article de loi, l’employeur doit s’assurer de la santĂ© et de la sĂ©curitĂ© de ses salariĂ©s. Autrement dit, il doit faire en sorte que ces derniers travaillent dans des conditions ne mettant pas en danger leur santĂ©. La tempĂ©rature doit ĂȘtre prise en compte pour garantir cet Ă©tat.

Pendant la canicule, on boit de l’eau Ă  volontĂ© enceinte

De l’eau potable doit ĂȘtre laissĂ©e Ă  la disposition des salariĂ©s et les locaux doivent ĂȘtre suffisamment aĂ©rĂ©s grĂące Ă  une ventilation naturelle ou Ă  un systĂšme de ventilation mĂ©canique permanent.

La Caisse nationale d’assurance maladie a Ă©mis des recommandations : si la tempĂ©rature dĂ©passe les 34 ° C et que l’air n’est pas renouvelĂ©, il est conseillĂ© d’évacuer les locaux. Si le travail s’effectue Ă  l’extĂ©rieur, il convient dans la mesure du possible de protĂ©ger les travailleurs des conditions atmosphĂ©riques. Consultez vos droits de femme enceinte au travail. La productivitĂ© n’en sera que plus grande ! Les organismes chargĂ©s de la prĂ©vention sanitaire ou des conditions de travail recommandent d’adapter le rythme de travail aux fortes chaleurs.

Et le travail des femmes enceintes pendant la canicule ?

Peu de dispositions concernent spĂ©cifiquement les femmes enceintes. Comme tout travailleur fragile ou exposĂ©, une attention particuliĂšre doit leur ĂȘtre accordĂ©e car affronter la canicule enceinte n’est pas chose facile. Les pauses par exemple peuvent ĂȘtre plus nombreuses, certaines tĂąches pĂ©nibles peuvent ĂȘtre dĂ©lĂ©guĂ©es ou remises Ă  plus tard, des horaires de travail dĂ©calĂ©s ou amĂ©nagĂ©s peuvent ĂȘtre nĂ©gociĂ©s
 Il sera plus agrĂ©able, quand le travail le permet, de commencer « Ă  la fraĂźche » et d’éviter les heures de pointe dans les transports en commun. Les conventions collectives ou le rĂšglement intĂ©rieur des entreprises prĂ©voient parfois ce genre de mesures favorables. Pensez Ă  y jeter un Ɠil attentif !

Enceinte, on adapte son lieu de travail Ă  la canicule

Enceinte au travail, quelques prĂ©cautions supplĂ©mentaires peuvent ĂȘtre prises Ă©galement : tout travail physique non indispensable peut ĂȘtre reportĂ©. Pour gagner un peu de fraĂźcheur la nuit, le dernier Ă  quitter le bureau pensera Ă  Ă©teindre les photocopieurs, les ordinateurs, les imprimantes et tout appareil Ă©lectrique en gĂ©nĂ©ral.

Et bien sĂ»r, on tente de convaincre le big boss d’acheter un ventilateur, des brumisateurs et d’installer des stores aux fenĂȘtres. Si votre entreprise est Ă©quipĂ©e d’une climatisation, vĂ©rifiez auprĂšs des dĂ©lĂ©guĂ©s du personnel que les filtres ont Ă©tĂ© renouvelĂ©s et/ou nettoyĂ©s rĂ©cemment. Mais attention, la diffĂ©rence de tempĂ©rature entre l’air intĂ©rieur et l’air extĂ©rieur ne doit pas dĂ©passer 6 degrĂ©s.

Et si vous n’ĂȘtes pas entendue ?

Si vraiment la situation devient intolĂ©rable et qu’aucun arrangement n’est envisageable, il est toujours temps de s’adresser Ă  un dĂ©lĂ©guĂ© syndical, au reprĂ©sentant du personnel, au mĂ©decin du travail ou Ă  l’inspection du travail. Des solutions seront certainement trouvĂ©es mais avant d’en arriver lĂ , tentez d’utiliser tous les recours amiables. En gĂ©nĂ©ral, les femmes enceintes suscitent une certaine sympathie : avec un peu de tact et de mesure, vous devriez pouvoir obtenir des amĂ©nagements rendant votre activitĂ© professionnelle plus confortable, malgrĂ© la canicule.

À lire absolument

Laisser un commentaire