Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » SystĂšme immunitaire de la femme, un mystĂšre durant la grossesse !

SystĂšme immunitaire de la femme, un mystĂšre durant la grossesse !

Comment expliquer que le systĂšme immunitaire de la femme enceinte ne rejette pas l’embryon quand il se forme, sachant que celui-ci ne possĂšde que pour moitiĂ© son patrimoine gĂ©nĂ©tique ? Son systĂšme immunitaire devrait logiquement l’attaquer et pourtant (heureusement) il n’en est rien ! Des chercheurs suĂ©dois semblent avoir trouvĂ© une rĂ©ponse Ă  ce mystĂšre.

Comment le systĂšme immunitaire de la femme enceinte fonctionne ?

D’aprĂšs les Ă©quipes de chercheurs suĂ©dois, tout se joue au niveau du thymus, ce petit organe en forme de papillon situĂ© Ă  la base du cou. Le thymus est chargĂ© de maturer des cellules immunitaires spĂ©cifiques, les lymphocytes T, qui nous protĂšgent de toute intrusion de micro-organismes ou de cellules Ă©trangĂšres. Alors comment expliquer que ces cellules si promptes Ă  nous dĂ©fendre, ne fassent rien contre l’embryon qui ne possĂšde que pour moitiĂ© le patrimoine gĂ©nĂ©tique de la maman ? Chez la souris, pendant la gestation, le thymus se met dans une sorte de veille mais est-ce que chez la femme enceinte, c’est aussi le cas ? Les scientifiques ont pu apporter une rĂ©ponse prĂ©cise : ce n’est pas que le thymus produit moins de cellules pendant la grossesse, c’est qu’il produit plus de lymphocytes rĂ©gulateurs qui sont chargĂ©s d’attĂ©nuer la rĂ©ponse immunitaire sans pour autant la diminuer trop. Ces travaux, au-delĂ  de la comprĂ©hension des mĂ©canismes de la grossesse, pourraient permettre de comprendre les mĂ©canismes de maladies auto-immunes. Une Ă©tude sur les femmes enceintes atteintes de sclĂ©rose en plaque est d’ailleurs envisagĂ©e par l’équipe pour comprendre pourquoi enceinte, les signes de la maladie sont souvent amoindris et ainsi mieux comprendre la maladie.

L’hiver, le systĂšme immunitaire de la femme enceinte est mis a rude Ă©preuve

Qui dit arrivĂ©e de l’hiver dit arrivĂ©e des rhinopharyngites, grippes et autres joyeusetĂ©s. Pour Ă©viter la contamination, on prend donc les devants. D’abord, on commence par la vaccination contre la grippe (sauf bien sĂ»r en cas de contre-indications formelles comme une allergie), qui est fortement recommandĂ©e car celle-ci peut ĂȘtre extrĂȘmement dangereuse pour la maman et le fƓtus. Une seule injection suffit Ă  se protĂ©ger pendant plusieurs mois et le vaccin est sans danger pour le fƓtus. Ensuite on lave rĂ©guliĂšrement son nez avec un spray adaptĂ© tous les jours pour Ă©viter que les micro-organismes ne le contamine. On se lave rĂ©guliĂšrement dans la journĂ©e les mains surtout aprĂšs avoir pris les transports en commun. Enfin, on fait le plein de vitamines en consommant des fruits et lĂ©gumes pour booster son systĂšme immunitaire.

À lire absolument