Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Rebecca, sauvĂ©e de l’anorexie grĂące Ă  son bĂ©bĂ©

Rebecca, sauvĂ©e de l’anorexie grĂące Ă  son bĂ©bĂ©

Vaincre l’anorexie, sortir de cette infernale spirale qui la dĂ©truisait, trouver la force de se battre pour la vaincre… Dans le cas de Rebecca, c’est un ĂȘtre trĂšs important qui l’a sauvĂ© : sa grossesse. Attendre un enfant, sa petite fille, l’a sauvĂ© de cette maladie.

 

Rebecca a tĂ©moignĂ© de son combat contre l’anorexie en se confiant notamment au journal britannique le Daily Mail. Devenue anorexique Ă  l’Ăąge de 14 ans, la jeune fille prenait trois bols de cĂ©rĂ©ales par jour, en plus du sport intensif qu’elle pratiquait quotidiennement. Pompes, sĂ©ances d’athlĂ©tisme, elle ne s’arrĂȘte jamais. Ses camarades lui ont en effet parlĂ© d’un fameux rĂ©gime Ă  l’Ă©poque le rĂ©gime SpĂ©cial K. L’adolescente le suit alors, ces amies quant Ă  elles oublient assez vite cette idĂ©e mais malheureusement Rebecca elle, tombe une vĂ©ritable spirale infernale qui la mĂšne Ă  l’anorexie. A 20 ans, Rebecca ne pesait que 25 kilos. Sa mĂšre, qui apprend sa maladie, la fait hospitaliser. Petit Ă  petit, Rebecca est encore trĂšs mince certes, mais elle se reconstruit au fur et Ă  mesure et trouve un travail. Elle rencontre mĂȘme l’amour, Raf, un garçon de son Ăąge. Ils se marient alors quelques annĂ©es plus tard.

 

Elle qui se croyait stĂ©rile, apprend une magnifique nouvelle en mai 2013 : elle est enceinte. Elle qui pensait que sa maladie l’empĂȘchait d’avoir un bĂ©bĂ©. Rebecca prend du poids et elle s’inquiĂšte puis se rend compte qu’il sera nĂ©cessaire qu’elle grossisse si elle veut garder cet enfant, son enfant.

 

Aujourd’hui ĂągĂ©e de 22 ans, elle pĂšse 50 kilos et a mis au monde un bĂ©bĂ© en parfaite santĂ©. MĂȘme si l’anorexie l’a privĂ© d’une adolescence normale, elle peut dĂ©sormais vivre une vie paisible avec sa petite famille. « Il y a quatre ans, je n’aurais jamais pu imaginer devenir mĂšre et ne plus me soucier de mon poids », explique cette derniĂšre. « Ma prioritĂ© maintenant, c’est d’ĂȘtre une bonne mĂšre et ça passe par ĂȘtre aussi saine que possible », a t-elle confiĂ© au Daily Mail.

 

À lire absolument