Neufmois.fr » Ma Grossesse » Fausse couche : quels sont les signes qui l’annoncent ?

Fausse couche : quels sont les signes qui l’annoncent ?

15% des grossesses se terminent par une fausse couche. Dans les trois quarts des cas, l’évĂ©nement survient dans les trois premiers mois de la grossesse (soit aprĂšs 15 semaines d’absence de rĂšgles), c’est ce que la mĂ©decine appelle une fausse couche prĂ©coce. MĂȘme si la fausse couche prĂ©coce n’est pas rare, cela reprĂ©sente un choc physique et psychologique important.

1 femme enceinte sur 6 en moyenne fera une fausse couche dans sa vie

En effet, les fausses couches tardives, c’est-Ă -dire Ă  partir du quatriĂšme mois, sont extrĂȘmement rares (environ 1% des grossesses) et concernent en gĂ©nĂ©ral une bĂ©ance du col qui peut ĂȘtre contrĂ©e par un cerclage ou une malformation de l’utĂ©rus. Certaines femmes peuvent parfois subir plusieurs fausses couches Ă  la suite, mais cela reste heureusement un phĂ©nomĂšne rare. Neuf fois sur dix, les femmes qui subissent une fausse couche lors du premier trimestre de la grossesse ne vivront plus jamais cette Ă©preuve.

Quand la fausse couche prĂ©coce s’annonce, il n’est pas toujours possible d’enrayer le phĂ©nomĂšne car la nature fait spontanĂ©ment le tri entre l’embryon viable et celui qui ne l’est pas. Parfois, la fausse couche se produit sans symptĂŽmes : l’Ɠuf est mort mais l’organisme n’a pas le rĂ©flexe de l’expulser et il faut alors une intervention mĂ©dicamenteuse ou un curetage. Mais la fausse couche prĂ©coce est le plus souvent prĂ©cĂ©dĂ©e de signes annonciateurs.

Des pertes de sang, signe annonciateur d’une fausse couche ?

C’est Ă©videmment le signe annonciateur le plus criant car il est le signe que l’Ɠuf est en train de se dĂ©tacher, mais il ne faut pas paniquer si vous constatez des pertes de sang soudaines. En effet, 20% des femmes enceintes constatent des saignements rĂ©currents alors que la grossesse se dĂ©roule sans problĂšme. NĂ©anmoins, consulter une sage-femme ou un gynĂ©cologue n’est pas inutile car ces saignements peuvent aussi annoncer des petits soucis non abortifs mais qui demandent Ă  ĂȘtre suivis de prĂšs.


Des maux de ventre

Si, tout d’un coup, vous ressentez une douleur sourde dans le bas-ventre, semblable Ă  la douleur des rĂšgles, cela peut ĂȘtre un signe annonciateur de fausse couche. Mais pas forcĂ©ment. Les contractions, les crampes et les douleurs sont frĂ©quentes mĂȘme en dĂ©but de grossesse et ne sont pas forcĂ©ment signes de fausse couche imminente. Sans saignement associĂ©, inutile de consulter en urgence sauf si la douleur est trop forte. Mais si elle persiste et s’accompagne de saignements, consultez.

Une hémorragie avec caillots peut-elle entraßner une fausse couche ?

Si vous perdez beaucoup de sang, avec caillots et des masses de tissus bizarres, c’est trĂšs probablement une fausse couche qui se dĂ©clenche. Inutile de vous prĂ©ciser qu’il est Ă©videmment nĂ©cessaire de consulter un gynĂ©cologue.

Parfois, une aide psychologique est nĂ©cessaire, surtout si vous avez dĂ©jĂ  vĂ©cu une fausse couche prĂ©cĂ©demment. Il ne faut jamais traiter par le mĂ©pris une dĂ©prime qui apparaĂźt aprĂšs une fausse couche. Votre compagnon doit imposer silence Ă  toutes les bonnes Ăąmes qui vous diront que ce n’est pas grave, que toutes les femmes en font un jour ou l’autre, et qu’il suffit de programmer rapidement un autre bĂ©bĂ©. Chaque femme rĂ©agit Ă  sa façon, en fonction de son histoire personnelle et la souffrance intense que certaines femmes peuvent Ă©prouver Ă  la suite d’une fausse couche n’est pas Ă  minimiser. MĂȘme s’il faut garder Ă  l’esprit le fait que si 15% de grossesses se terminent par une fausse couche, cela implique de facto que 85% des autres grossesses aboutissent Ă  la naissance d’un bĂ©bĂ©.

 


À lire absolument