Question : combien de rapports sexuels faut-il pour tomber enceinte à votre avis ?

Combien de rapports sexuels faut-il pour tomber enceinte ? Cette question, tout le monde se l’est posée un jour… C’est à cette interrogation que le site ChannelMum.com a tenté de répondre en questionnant un peu moins de 1200 couples et les résultats sont les suivants…

En moyenne, il faut 78 rapports pour concevoir un bébé !

Le site ChannelMum.com a interrogé 1194 couples pour connaître le nombre de rapports sexuels qu’ils avaient pu avoir avant d’avoir un enfant. En moyenne, les couples ont eu 78 rapports sexuels qui s’étalent sur 5 à 6 mois, ce qui fait 13 rapports par mois. Selon les dernières études, en France le nombre de rapports sexuels se situeraient environ à 9 rapports par mois… On aurait donc un peu de retard sous la couette ! Mais ces chiffres montrent surtout qu’au final, les couples mettent 6 à 7 mois pour concevoir un enfant, parfois ils mettent très peu de temps (au bout d’un mois) et parfois beaucoup plus (de un à trois ans) sans que ce ne soit la faute d’un problème de fertilité ou de fréquence de relations sexuelles.

Au final que doit-on faire pour voir le teste de grossesse virer positif ?

S’il y a une chose sur laquelle tout le monde s’accorde c’est que les rapports sexuels doivent être réguliers mais surtout, ils doivent être spontanés ! Inutile de se lancer dans un marathon du sexe qui n’aurait d’effet que vous épuiser et de vous mettre une pression folle. Sachez que les spermatozoïdes sont assez costauds pour survivre près de 5 jours dans les voies génitales féminines : il est donc inutile d’enchaîner les performances. Les études scientifiques montrent qu’avoir des rapports sexuels tous les jours ou plusieurs fois par jour n’augmente pas les chances de concevoir un bébé.


Pourquoi ces chiffres ne veulent pas dire grand-chose quand on veut concevoir un bébé

Il est bien évident que cette étude n’apporte pas de vrais conseils. Mais elle permet de constater que les couples ont généralement fait plus l’amour dès qu’ils ont eu envie de faire un enfant. Si cette hausse a été très plaisante pour la moitié des hommes et le tiers des femmes interrogés, 18% des couples ont ressenti cette augmentation des rapports comme une corvée nécessaire. Elle a été aussi ressentie comme une pression pour près de 43% des personnes interrogées. Or on sait que le stress est le premier facteur nuisant à la fertilité… Ainsi c’est plutôt la qualité des rapports sexuels (quelle que soit la position !) plutôt que la quantité qui est importante : en effet l’orgasme féminin est excellent car il augmente la libération des molécules du bien-être qui créent un environnement favorable à la procréation.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire