Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Publiée sur Instagram, pourquoi la photo post-partum de cette maman est-elle devenue virale ?

Après 18 mois de combat pour l’acceptation de son corps, Alexandra Kilmurray, blogueuse américaine de 23 ans, a enfin eu le courage de s’assumer telle qu’elle est. C’est en l’honneur de cette victoire, que cette maman de deux enfants habitant à Fort Lauderdale, en Floride, a posté une photo d’elle sur son compte Instagram. Accompagné d’un texte touchant, le cliché montre sans complexe les stigmates de la grossesse. « Il m’a fallu 18 mois pour en arriver là, 18 mois et enfin, je ne pleure plus quand je me regarde dans le miroir, 18 mois pour enfin me sentir jolie et bien dans ma peau ! » Cette honnêteté sur ce qu’elle appelle le  » côté sombre  » de la maternité lui a valu une très belle reconnaissance de la part des internautes.

Un long combat pour l’acceptation de soi

Pour cette maman de deux petits bouts âgés de 18 et 5 mois, le chemin pour la confiance en soi n’a pas été facile tous les jours. Alors qu’aujourd’hui, elle se sent enfin à l’aise autant sur le plan physique que mental, la grossesse lui a laissé des marques difficiles à effacer. A travers son blog Mother by Nature et son compte Instagram, elle livre un témoignage sur les difficultés rencontrées pour se remettre d’une dépression post-partum  » Personne ne vous met en garde contre les côtés sombres de la maternité et de la grossesse « , a-t-elle confié sur le réseau social.

La dépression post-partum, parlons-en

A noter que la dépression post-partum (ou post-natale) est plus sévère que le baby blues et peut-être le résultats de fluctuations hormonales selon certaines recherches scientifiques, mais peut être aussi une résonance plus ou moins consciente de difficultés personnelles dans l’enfance. Elle touche environ une femme sur dix et se caractérise par des symptômes bien particuliers. La maman pleure beaucoup, elle est en colère, elle a envie d’être seule et a un sentiment de détachement plus ou moins important avec son bébé. Il est important d’en parler sans culpabiliser. Les problèmes d’image de soi sont aussi importants à prendre en compte. Depuis une vingtaine d’années, la dépression du post-partum est particulièrement prise en compte en France, au travers des travaux du Dr Jean-Marie Delassus, qui a créé une consultation et une hospitalisation dédiée à la dépression du post-partum en région parisienne, et de nombreux autres spécialistes de l’attachement mère/enfant.

8000 « j’aime » et des messages de remerciement par milliers

Ainsi, Alexandra Kilmurray a tenu à poster cette photo sur Instagram, afin d’inciter les mamans à reprendre confiance en elles. Et cela a plutôt bien fonctionné, car en à peine une semaine, plus de 8000 personnes ont aimé la publication. Dans les commentaires, plusieurs femmes remercient l’Américaine d’avoir eu autant de franchise. La blogueuse tient à faire savoir à sa communauté qu’elle est là pour les soutenir, car elle-même a dû traverser cette étape difficile qu’est la dépression post-natale. C’est une belle preuve de combativité que nous apporte cette jeune maman. Bravo à elle !


corps post-accouchement instagram

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire