Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » PrĂ©maturitĂ© : quand la pollution atmosphĂ©rique joue un rĂŽle dĂ©terminant

Prématurité : quand la pollution atmosphérique joue un rÎle déterminant

Une rĂ©cente Ă©tude rĂ©alisĂ©e par les chercheurs du New York Langone Medical Center aux États-Unis rĂ©vĂšle qu’Ă  cause de l’impact nĂ©gatif de la pollution atmosphĂ©rique sur la grossesse, 3% des accouchements amĂ©ricains seraient prĂ©maturĂ©s. Les rĂ©sultats de cette enquĂȘte ont Ă©tĂ© publiĂ©s dans la revue mĂ©dicale Environmental Health Perspectives et confirment donc l’importance de l’environnement qui nous entoure et qui entoure plus particuliĂšrement la femme enceinte. Mais quels sont les coĂ»ts de cet impact sanitaire et qu’en est-il en Europe ?

Un coût gigantesque pour les soins médicaux

Les chercheurs amĂ©ricains se sont penchĂ©s sur les donnĂ©es fournies par l’Agence de la protection de l’environnement, du Center for Disease Control and Prevention et de l’Institut de mĂ©decine. En rejoignant et en analysant les donnĂ©es, ils se sont rendu compte que pour tous les bĂ©bĂ©s prĂ©maturĂ©s un soin mĂ©dical trĂšs important et trĂšs coĂ»teux Ă©tait Ă  prĂ©voir par l’État. Au total, plus de 4 milliards de dollars sont consacrĂ©s chaque annĂ©e pour aider les bĂ©bĂ©s nĂ©s prĂ©maturĂ©ment dont 760 millions pour qu’ils soient pris en charge sur une longue pĂ©riode et qu’ils bĂ©nĂ©ficient d’un traitement mĂ©dical adĂ©quat. En consĂ©quence, plus de 3 milliards de dollars servent Ă  accompagner les handicaps mentaux ou physiques des enfants ayant Ă©tĂ© prĂ©maturĂ©s.

Pour les États-Unis, cette aide financiĂšre reste un lourd fardeau Ă  porter surtout lorsque l’on sait que les dommages provoquĂ©s par la pollution sont le fruit de l’homme. Et c’est d’ailleurs ce que tient Ă  souligner Leonardo Trasande, professeur au NYU Langone et principal chercheur de l’Ă©tude : « Il est Ă©galement important de noter que cette charge [Ă©conomique] est Ă©vitable, et peut ĂȘtre rĂ©duite en limitant les Ă©missions des automobiles et des centrales Ă©lectriques au charbon ».

À lire absolument

Laisser un commentaire