Pourquoi une jeune femme attaque en justice une banque de sperme ?

Un juge dans l’état de l’Illinois aux Etats-Unis a refusé la demande de dommages pour « naissance illicite »  de la part de la jeune Américaine Jennifer Cramblett. Elle a eu recours à l’insémination artificielle il y a trois ans et a donné naissance à une fillette, Payton. C’est avec surprise lors de l’accouchement qu’elle découvre que sa fille a une jolie peau métissée !

La jeune femme craint de ne pas assumer la couleur de peau de sa fille

En effet, la banque de sperme a fourni accidentellement un sperme issu d’un homme de couleur, nous informe le site Telegraph. Bien que la jeune maman ait affirmé qu’elle aimait sa fille de tout son cœur, elle souligne tout de même qu’en raison de son éducation, elle manifeste une attitude stéréotypée envers les personnes noires.

Elle aurait aussi une « compétence culturelle limitée » quand il s’agit de s’entretenir avec les Afro-Américains. La famille vivant dans un petit village de l’Ohio, Jennifer craindrait que sa fille soit la seule non-blanche de l’école.

Une demande rejetée par le juge

La banque de sperme de l’Illinois s’est excusée auprès de Jennifer et a payé un remboursement partiel mais le juge a rejeté l’accusation de « naissance illicite » puisqu’il ne s’agit pas de troubles héréditaires ou de risques congénitaux : la petite Payton est en effet en excellente santé.

Mais Jennifer Cramblett est déterminée à ce que cette « faute » n’arrive plus jamais : elle est invitée à présenter à nouveau sa demande cette fois-là au motif de négligences. Le procès aura lieu le 17 décembre prochain.


 

jennifer cramblett

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire