Neufmois.fr » Au fil de l'actu » L’insĂ©mination d’une femme dans une famille monoparentale respecte-t-elle les droits d’un enfant ?

L’insĂ©mination d’une femme dans une famille monoparentale respecte-t-elle les droits d’un enfant ?

Le 6 juin, des femmes ayant fait une insĂ©mination Ă  l’étranger dans le but de devenir mĂšres ont lancĂ© un appel pour la lĂ©galisation de la PMA pour toutes les femmes, hĂ©tĂ©ros ou homosexuelles.

Le refus de la France de revenir sur le principe de limiter le droit Ă  la FIV aux seuls couples hĂ©tĂ©rosexuels dĂ©clenche leur colĂšre. Pour elles, « tous les enfants doivent pouvoir bĂ©nĂ©ficier des mĂȘmes droits », c’est-Ă -dire le droit Ă  la vie.

Mais c’est lĂ  que le bĂąt blesse, car ce principe, dĂ©fendu par la Convention de New York relative aux droits de l’enfant et adoptĂ©e par l’ONU, s’appuie sur la mĂȘme revendication d’égalitĂ© des droits
 mais pour affirmer que tous les enfants ont le droit d’avoir un pĂšre, de connaĂźtre ses parents autant que faire se peut et d’ĂȘtre Ă©levĂ© par eux. Planifier la conception d’un enfant de telle maniĂšre qu’il sera privĂ© de pĂšre  porte-il directement et (in)volontairement atteinte Ă  ce droit ? C’est Ă  cette question compliquĂ©e que tente de rĂ©pondre le lĂ©gislateur depuis dĂ©jĂ  plusieurs annĂ©es.

Le débat reste encore ouvert, malgré la mobilisation des associations homosexuelles et de leurs soutiens.

 

À lire absolument

Laisser un commentaire