Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Pourquoi cette maman a-t-elle Ă©tĂ© contrainte de jeter 15 litres de lait maternel Ă  l’aĂ©roport ?

Pourquoi cette maman a-t-elle Ă©tĂ© contrainte de jeter 15 litres de lait maternel Ă  l’aĂ©roport ?

©Jessica Coakley Martinez/Facebook

Jessica Coakley Martinez est une maman qui voyage beaucoup, notamment en raison de son travail. Alors qu’elle rentrait chez elle, elle a Ă©tĂ© retenue par le service de sĂ©curitĂ© de l’aĂ©roport Heathrow, Ă  Londres, au Royaume-Uni. La cause de cette arrestation ? Des bagages qui contenaient plus de 100 millilitres de liquide et a donc dĂ©passĂ© la limitĂ© autorisĂ©e dans les avions. Que transportait cette maman avec autant de liquide ? Son lait maternel !

Jamais cette Anglaise n’avait Ă©tĂ© autant en colĂšre. Le 20 avril 2016, elle a publiĂ© un post sur Facebook, intitulĂ© : « Lettre ouverte au service de sĂ©curitĂ© de l’aĂ©roport d’Heathrow, terminal 5 ». Elle y explique qu’elle a Ă©tĂ© humiliĂ©e de devoir jeter 15 litres de lait maternel. Car malgrĂ© ses dĂ©placements, Jessica Coakley Martinez a souhaitĂ© allaiter son fils ĂągĂ© de 8 mois jusqu’Ă  ses un an, tout comme elle l’avait fait avec son aĂźnĂ©. Du coup elle tire son lait dĂšs qu’elle le peut : « En pleine nuit parfois, entre deux rĂ©unions souvent, et je le congĂšle pour le lui ramener », a-t-elle Ă©crit.

Elle est toutefois consciente des prises de sécurité

Pas facile pour elle d’ĂȘtre une maman qui travaille et qui en plus connaĂźt de nombreux dĂ©placements. C’est donc la solution qu’elle a trouvĂ© pour qu’il puisse profiter des bienfaits du lait maternel durant son absence. Ainsi la jeune femme pompe son lait, demande si les cuisines de l’hĂŽtel oĂč elle loge durant son dĂ©placement peuvent le congeler, et le donne ensuite au papa Ă  son retour, qui lui prĂ©parera pour bĂ©bĂ© lorsqu’elle sera absente.

Alors quand l’aĂ©roport lui a demandĂ© de tout jeter, c’Ă©tait pour elle, un vĂ©ritable bouleversement : « Vous m’avez humiliĂ©e et vous avez privĂ© mon fils de lait maternel. » a-t-elle Ă©crit sur son post Facebook. Pour elle, elle n’avait rien fait de mal : « Il ne s’agissait pas de bouteilles de parfum. Il ne s’agissait pas de dĂ©tergent ou de liquide explosif : juste du lait maternel. » HabituĂ©e Ă  ces allers-retours, ce n’Ă©tait pas la premiĂšre fois qu’elle transportait son lait maternel et d’ordinaire, les aĂ©roports ne lui causaient aucun problĂšme. Mais pourtant, au vu des actualitĂ©s de ces derniers mois (attentats de Paris et Bruxelles), la maman est bien consciente du renforcement de la sĂ©curitĂ© et comprend quand bien mĂȘme ce refus : « Bien sĂ»r, je reconnais une part de responsabilitĂ© dans ce gĂąchis : vous n’autorisez pas le transport de lait maternel lorsque la maman ne voyage pas avec l’enfant – ce qui Ă©tait mon cas. »

Les bienfaits du lait maternel

D’aprĂšs l’Organisation Mondiale de la SantĂ© (OMS), le lait maternel est ce qui convient le mieux aux nourrissons. En effet, il stimule son dĂ©veloppement physique et intellectuel et contient des protĂ©ines parfaites pour bĂ©bĂ©s. Il fournit Ă©galement des minĂ©raux et des vitamines qui lui sont nĂ©cessaires. Mais en plus de lui apporter des bienfaits nutritionnels, le lait maternel protĂšge votre petit bout. En effet, en allaitant, bĂ©bĂ© souffrira moins d’anĂ©mie, de gastro-entĂ©rites, de diarrhĂ©es, de maladies des voies respiratoires, de rhumes, d’otites et de mĂ©ningites. Il sera Ă©galement un peu plus protĂ©gĂ© contre l’obĂ©sitĂ©, mais aussi du diabĂšte et autres maladies chroniques. Également, l’OMS recommande un allaitement maternel « exclusif » (lait maternel seul, avec Ă©ventuellement de l’eau et des jus de fruits) jusqu’à l’ñge de 6 mois puis partiel jusqu’aux 2 ans de bĂ©bĂ©.

Toutefois, l’allaitement demeure une recommandation, non une obligation : un bĂ©bĂ© qui n’est pas nourri au sein peut ĂȘtre, bien sĂ»r, en aussi bonne santĂ© qu’un autre bĂ©bé allaitĂ©.

©Jessica Coakley Martinez/Facebook

©Jessica Coakley Martinez/Facebook

À lire absolument