Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Oliver, le plus jeune patient greffĂ© du cƓur au monde

Oliver, le plus jeune patient greffĂ© du cƓur au monde

Nous allons vous raconter une histoire incroyable, celle du petit Oliver Crawford, un bébé né avec une malformation cardiaque.

Lors d’un examen prĂ©natal effectuĂ© Ă  la vingtiĂšme semaine de grossesse, Caylyn Otto et Chris Crawford apprennent que leur bĂ©bĂ© a une grave maladie du cƓur, plus prĂ©cisĂ©ment une cardiomyopathie dilatĂ©. Les mĂ©decins s’aperçoivent aussi que le cƓur est dĂ©jĂ  trĂšs affaibli.

Une mauvaise nouvelle Ă  l’Ă©chographie

Le chirurgien cardiaque pĂ©diatrique de l’HĂŽpital pour enfants de Phoenix en Arizona, Christopher Lindblade, suit la grossesse et ne fonde pas beaucoup d’espoir quant Ă  la survie du petit Oliver. «J’ai prĂ©parĂ© les parents au pire car je n’Ă©tais pas sĂ»r qu’Ă  sa naissance l’enfant supporterait la transplantation du cƓur dont il avait besoin», a t-il confiĂ© au quotidien local The Arizona Republic.

Si le petit Oliver  naĂźt, il aura besoin d’une transplantation cardiaque mais encore faut-il que le bĂ©bĂ© soit assez fort pour survivre Ă  une telle opĂ©ration. Et c’est bien lĂ  tout le problĂšme. Une transplantation cardiaque chez un nouveau-nĂ© peut-elle fonctionner ?

Caylyn accouche donc le 5 janvier 2015, Ă  33 semaines de grossesse. Oliver est placĂ© sur une liste d’attente nationale et deux jours plus tard, un cƓur lui ait trouvĂ©. Il se fait transplanter 6 jours aprĂšs sa naissance et devient ainsi le plus jeune receveur cardiaque des États-Unis. « Selon nos informations Oliver est le plus jeune receveur cardiaque des États-Unis, Ă  34 semaines et 3 jours de gestation », a affirmĂ© sa mĂšre Caylyn Otto, citĂ©e dans un communiquĂ© publiĂ© par l’hĂŽpital pour enfants de Phoenix.

 oliver nouveau greffe du coeur avec ses parents

Oliver Crawford, aujourd’hui ĂągĂ© de deux mois se porte trĂšs bien et n’a prĂ©sentĂ© aucun signe de rejet. Il n’a pas Ă©tĂ© indiquĂ© si le petit garçon Ă©tait sorti de l’hĂŽpital. «Ses poumons sont faibles mais il va remarquablement bien et pĂšse 2,8 kilogrammes», d’aprĂšs l’hĂŽpital.

Les transplantations néonatales risqués mais courantes

Les transplantations néonatales sont trÚs courantes mais réalisées sur des grands prématurés, elles restent de véritables prouesses techniques.

La premiĂšre transplantation chez un enfant a Ă©tĂ© tentĂ©e Ă  New York, le 6 dĂ©cembre 1967. Deux nouvelles greffes nĂ©onatales ont Ă©tĂ© tentĂ©es en 1984 au Royaume-Uni, puis en Californie. Mais aucun des deux enfants n’a survĂ©cu plus de deux mois Ă  la greffe.

Il faudra attendra l’annĂ©e suivante pour qu’une greffe du cƓur soit rĂ©ussie. Un bĂ©bĂ© de 4 jours, atteint d’un syndrome hypoplasie du cƓur gauche a ainsi Ă©tĂ© sauvĂ©.

Selon le registre de la Société internatianole de transplantation cardiaque et pulmonaire, 100 à 150 procédures de transplantation cardiaque pédiatrique sont réalisées chaque année dans le monde sur des enfants de moins de un an.

Selon Olivier Bastien, le directeur de l’activitĂ© de prĂ©lĂšvement et de greffes d’organes et de tissus en France Ă  l’Agence de la BiomĂ©decine, interviewĂ© par nos confrĂšres du Figaro.fr, des nouveaux-nĂ©s sont rĂ©guliĂšrement transplantĂ©s en France.

À lire absolument