Neufmois.fr » Ma Grossesse » Ma santĂ© » PrĂ©maturĂ©s : des moyens levĂ©s pour financer la recherche

Prématurés : des moyens levés pour financer la recherche

L’un des problĂšmes majeurs de la prĂ©maturitĂ© est l’immaturitĂ© des poumons. Ces bĂ©bĂ©s ont beaucoup de mal Ă  s’adapter Ă  la respiration aĂ©rienne. Afin de les aider, de nombreux progrĂšs doivent encore ĂȘtre effectuĂ©s.

En France, c’est 7,5% des naissances par an qui surviennent trop tĂŽt. Et depuis ces derniĂšres annĂ©es ce taux a Ă©tĂ© en constante augmentation. Pierre-Henri Jarreau, qui dirige le service de rĂ©animation et de mĂ©decine nĂ©onatale de Port-Royal-HĂŽpital Cochin (Paris), explique qu’« au mĂȘme titre que les troubles neurologiques, les maladies respiratoires, notamment parce qu’elles nuisent Ă  une bonne oxygĂ©nation du cerveau, peuvent ĂȘtre source de lourdes sĂ©quelles ». D’oĂč le problĂšme de la maturitĂ© des poumons des bĂ©bĂ©s prĂ©maturĂ©s.

Au cours des vingt derniĂšres annĂ©es, de grands progrĂšs ont nĂ©anmoins Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©s. Ainsi, les mamans avec menace d’accouchement prĂ©maturĂ© sont d’emblĂ©e orientĂ©es vers des maternitĂ©s disposant des moyens techniques adĂ©quats. Les prĂ©maturĂ©s peuvent ainsi bĂ©nĂ©ficier des meilleures conditions de prise en charge Ă  leur naissance. De plus, quand le risque d’accouchement prĂ©maturĂ© est avĂ©rĂ©, la mĂšre reçoit une dose de corticoĂŻdes. Cela diminue environ de moitiĂ© le risque de dĂ©tresse respiratoire, et d’environ 40% le risque de mortalitĂ© nĂ©onatale.
Et pourtant, malgrĂ© ces progrĂšs, « la dĂ©tresse respiratoire du prĂ©maturĂ© dĂ©bouche encore dans 40 % des cas sur une insuffisance respiratoire chronique ou dysplasie broncho-pulmonaire, selon les donnĂ©es de la Fondation Premup, consacrĂ©e Ă  la grossesse et Ă  la prĂ©maturitĂ©. Cette maladie, qui peut avoir des sĂ©quelles importantes chez l’enfant, concerne en France 4000 des 15000 grands prĂ©maturĂ©s qui naissent chaque annĂ©e ».

Mais l’avenir est prometteur, car de nouvelles recherches sont en cours. Ainsi Xavier Drago, vice-prĂ©sident de la fondation Air Liquide, explique que «c’est dans ce contexte que la Fondation Air Liquide, dont l’un des axes de mĂ©cĂ©nat est la recherche pour l’amĂ©lioration de la fonction respiratoire, vient de signer un partenariat avec la Fondation PremUp pour le financement de projets de recherche sur la protection des poumons des prĂ©maturĂ©s ». L’équipe de Pierre-Henri Jarreau va ainsi bĂ©nĂ©ficier d’un financement de120 000 euros sur deux ans.


Source : lesechos.fr

Et pour un tĂ©moignage de parents d’enfant prĂ©maturĂ©, ne pas hĂ©siter Ă  aller lire celui de Florence, maman de Swann nĂ©e avec 5 semaines d’avance.


À lire absolument