Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus fertilitĂ© » MarlĂšne Schiappa : la PMA bientĂŽt remboursĂ©e pour toutes les femmes ?

MarlÚne Schiappa : la PMA bientÎt remboursée pour toutes les femmes ?

MarlĂšne Schiappa, SecrĂ©taire d’Etat chargĂ©e de l’Ă©galitĂ© homme-femme, a confirmĂ© rĂ©cemment au micro de FranceInfo que le procrĂ©ation mĂ©dicalement assistĂ©e serait bien remboursĂ©e par la SĂ©curitĂ© Sociale, pour toutes les femmes. Le projet de loi visant Ă  ouvrir la PMA Ă  toutes les femmes ne devrait pourtant pas ĂȘtre examinĂ© avant l’Ă©tĂ© 2019.

La PMA une discrimination

Aujourd’hui, un couple qui veut avoir accĂšs Ă  la PMA doit justifier d’un problĂšme mĂ©dical comme l’infertilitĂ© ou le risque de transmettre une pathologie au futur bĂ©bĂ©. Cette condition lĂ©gislative empĂȘche les femmes cĂ©libataires ou lesbiennes d’y avoir accĂšs. La loi concernant la PMA est donc discriminatoire, ce sont les propos tenus par MarlĂšne Schiappa  »Â On ne remplace pas une discrimination par une autre discrimination […] s’il y avait des systĂšmes de remboursement selon que vous ĂȘtes hĂ©tĂ©rosexuel ou homosexuel, ce serait quand mĂȘme assez scandaleux « . Lorsqu’une femme cĂ©libataire ou un couple de femmes souhaite avoir recours Ă  la PMA, la seule solution est de se rendre Ă  l’Ă©tranger. Solution considĂ©rĂ©e par la SecrĂ©taire d’Etat comme Ă©galement discriminatoire « C’est une discrimination parce que ça veut dire que du fait de votre vie amoureuse ou sexuelle, vous ĂȘtes discriminĂ©es« .

Le texte sur la PMA examinĂ© Ă  l’Ă©tĂ© 2019

Promesse de campagne du PrĂ©sident Macron, le texte de loi visant Ă  ouvrir la PMA Ă  toutes les femmes devraient ĂȘtre examinĂ© Ă  l’Ă©tĂ© 2019. Le gouvernement semble suivre l’avis du PrĂ©sident. En plus de MarlĂšne Schiappa, la Ministre de la SantĂ© AgnĂšs Buzyn, s’est dite aussi favorable Ă  ce projet de loi. Le comitĂ© d’Ă©thique avait rĂ©cemment rendu un avis favorable Ă  l’ouverture de la PMA pour toutes. C’est Jean-Louis Touraine, rapporteur de la mission d’information sur la bioĂ©thique, qui a confirmĂ© Ă  l’AFP vendredi, que le projet de loi serait examinĂ© vers l’Ă©tĂ© 2019. La SecrĂ©taire d’Etat MarlĂšne Schiappa a prĂ©cisĂ© que « le texte va d’abord ĂȘtre envoyĂ© au Conseil d’État fin 2018, dĂ©but 2019« .

À lire absolument