Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Manuel Valls confirme son opposition à la GPA

Après les récentes mesures prises par le gouvernement au sujet de la famille, qui n’étaient pas de bonnes nouvelles pour nos porte­feuilles, Manuel Valls, le Premier Ministre, a tenu à rappeler l’importance de la cellule familiale. Interviewé par le journal catholique La Croix, il a défini la famille comme étant « un repère, un pôle de stabilité ».

Si la famille est un socle essentiel dans la société française, le Premier Ministre n’a pas l’intention de tout autoriser. Ainsi en est-il du refus de son gouvernement de légaliser la GPA (Gestation Pour Autrui) : cette technique de procréation « est et restera interdite en France », a-­t­-il affirmé. Assurant que François Hollande ne changerait pas d’avis sur la question, le Premier Ministre a eu des propos tranchés sur ce mode de procréation : c’est « une pratique intolérable de commercialisation des êtres humains et de marchandisation du corps des femmes », selon lui.

Et les enfants déjà nés ?

Lors de l’entretien avec La Croix, il a été à nouveau question du statut des enfants nés de mères porteuses à l’étranger. La Cour européenne des Droits de l’Homme avait en effet condamné la France pour ne pas avoir reconnu ces enfants. Manuel Valls a admis que « ces enfants ne sont pas responsables de la situation dans laquelle ils se trouvent ». Et « que trois questions restent en suspens ». Quelles sont­-elles ? La « protection » des enfants, « leur droit à hériter » « et leur nationalité ». Le gouvernement se « laisse le temps de la réflexion » pour prendre des décisions là-dessus. Mais il est cependant « totalement exclu d’autoriser la transcription automatique des actes étrangers, car cela équivaudrait à accepter et normaliser la GPA », a assuré l’élu.


Un vrai casse-tête pour le gouvernement ! Qui envisage d’engager une « initiative internationale » pour que « les pays qui autorisent la GPA » ne laissent pas les ressortissants étrangers à avoir recours à ce type de procréation chez eux. Les couples français ne pourraient donc plus demander l’aide d’une mère porteuse à l’étranger. Il n’est pas certain pour autant que les pays concernés acceptent de prendre parti dans ce sens.
Et vous, que pensez­-vous de la GPA ?

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Vertbaudet) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire