Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus fertilitĂ© » Les hommes pourront bientĂŽt ĂȘtre « enceints » : fantasme ou rĂ©alitĂ© ?

Les hommes pourront bientĂŽt ĂȘtre « enceints » : fantasme ou rĂ©alitĂ© ?

Les hommes, bientĂŽt, pourront porter la vie comme les femmes
 C’est en tout cas ce que dĂ©clare Richard Paulson, prĂ©sident de la SociĂ©tĂ© amĂ©ricaine pour la mĂ©decine reproductive. GrĂące aux progrĂšs de la mĂ©decine en matiĂšre de greffe d’utĂ©rus, il semblerait que cela puisse devenir une rĂ©alitĂ© dans quelque temps. Vraiment possible ?

La greffe d’utĂ©rus, une grande avancĂ©e scientifique

La greffe d’utĂ©rus reprĂ©sente une avancĂ©e majeure en matiĂšre de transplantation. La premiĂšre greffe a eu lieu il y a quelques annĂ©es en SuĂšde, pays pionnier en matiĂšre de greffe d’utĂ©rus. Cette greffe a ainsi permis Ă  des femmes privĂ©es d’utĂ©rus fonctionnel de pouvoir ĂȘtre enceintes et accoucher. Actuellement, cette technique n’est pas encore utilisĂ©e en France mais elle est porteuse de nombreux espoirs. En effet, cette transplantation reste encore trĂšs dĂ©licate Ă  mettre en Ɠuvre. De plus, les greffons doivent, comme pour toute greffe, ĂȘtre compatibles et la patiente doit prendre un traitement immunosuppresseur le temps de la greffe. Enfin, si le don d’utĂ©rus de son vivant est possible, mais il expose Ă  des risques importants.

La greffe d’utĂ©rus sur un homme, comme cela peut marcher ?

L’idĂ©e de rendre un homme « enceint » n’est pas nouvelle, dĂ©jĂ  en 2015 , la scientifique amĂ©ricaine Karine Chung affirmait que d’ici Ă  2020-2025, les hommes pourraient enfanter. En thĂ©orie, une greffe d’utĂ©rus peut avoir lieue sur un corps masculin. NĂ©anmoins, cette technique impose que l’homme soit soumis Ă  un traitement hormonal fĂ©minin important et bien sur un traitement immunosuppresseur. Ensuite, une FIV devra ĂȘtre rĂ©alisĂ©e pour implanter un ou plusieurs embryons. De plus, l’homme n’ayant pas d’organes fĂ©minins destinĂ©s Ă  la procrĂ©ation, l’accouchement ne pourra s’effectuer que par cĂ©sarienne.

Au final, enfanter pour un homme sera trĂšs compliquĂ©, voire extrĂȘmement difficile, douloureux et surtout potentiellement dangereux. Mais Richard Paulson en est persuadĂ©, malgrĂ© les dĂ©fis techniques et Ă©thiques Ă  relever, la demande pour ce genre d’opĂ©rations va considĂ©rablement augmenter dans les annĂ©es Ă  venir.

À lire absolument