Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Les Français sont en majoritĂ© favorables Ă  un allongement du congĂ© paternitĂ©

Les Français sont en majorité favorables à un allongement du congé paternité

Un sondage publié par le Huffington Post montre que les Français seraient favorables à un nouvel allongement du congé paternité.

Le congé paternité trop peu utilisé par les jeunes papas

Le congĂ© paternitĂ© a Ă©tĂ© instaurĂ© en 2002 par Lionel Jospin. D’une durĂ©e de onze jours pour l’instant, il n’est pas obligatoire. Le gouvernement a commandĂ© un rapport sur le congĂ© paternitĂ© afin d’Ă©ventuellement allonger sa durĂ©e.  La PrĂ©sidente de la RĂ©gion Ile de France, ValĂ©rie PĂ©cresse souhaiterait quant Ă  elle le rendre obligatoire. En effet, tous les papas ne prennent pas ces onze jours de congĂ© suite Ă  la naissance de leur enfant. Seuls sept pĂšres sur dix prennent quelques jours de congĂ©s. La raison ? Pour certains pĂšres, prendre un congĂ© paternitĂ© est mal vu dans les entreprises, ou pour eux ce n’est tout simplement pas rentrĂ© dans les mƓurs comme l’est le congĂ© maternitĂ©.

Les Français plutÎt favorables

InterrogĂ©s Ă  ce sujet, les Français, parents ou non, sont 50 % Ă  plĂ©bisciter ce projet d’allongement. Sur les personnes sondĂ©es ayant dĂ©jĂ  un enfant, le taux monte Ă  61%. InterrogĂ©s sur les raisons de ces rĂ©ponses, les sondĂ©s estiment que le congĂ© paternitĂ© est avant tout un moyen d’aider la maman, de la soulager dans les nouvelles tĂąches qu’elle doit effectuer pour bĂ©bĂ©. Ils estiment Ă©galement que ce congĂ© est important pour que le papa puisse crĂ©er un lien avec le nouveau-nĂ©. La troisiĂšme raison penche du cĂŽtĂ© de l’Ă©galitĂ© des sexes. Pour les Français, le congĂ© paternitĂ© permet une meilleure rĂ©partition des tĂąches mĂ©nagĂšres et familiales : visiblement peu misogynes sur ce sondage, prĂšs de 59% des Français estiment qu’il n’y a pas de raison pour que seule la femme reste Ă  la maison Ă  s’occuper du bĂ©bĂ©, elle qui doit se reposer. 51% des Français sondĂ©s souhaitent que ce congĂ© paternitĂ© soit rendu obligatoire.

À lire absolument