Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Les bĂ©bĂ©s de ces 3 sƓurs naissent la mĂȘme semaine au mĂȘme endroit !

Les bĂ©bĂ©s de ces 3 sƓurs naissent la mĂȘme semaine au mĂȘme endroit !

C‘est un fait vraiment pas commun que nous relate le journal suisse La tribune de GenĂšve. Trois sƓurs ont accouchĂ© dans la mĂȘme maternitĂ©, dans la mĂȘme semaine ! Leurs bĂ©bĂ©s sont nĂ©s Ă  5 jours d’intervalle, et les mamans ont mĂȘme pu partager la mĂȘme chambre d’hĂŽpital !

 

Le 25 octobre, ClĂ©lia, 30 ans, a accouchĂ© d’Alya, deux jours plus tard, le 27 octobre, Alvina, l’aĂźnĂ©e de 33 ans, a accueilli Alana, et enfin le 30 octobre, Lauria, la plus jeune de la fratrie, 26 ans, a mis au monde le petit Eloan.

« C’est hallucinant ! On savait qu’on serait proche, mais pas Ă  ce point !« , a confiĂ© l’aĂźnĂ©e des trois sƓurs au mĂ©dia suisse. Les frangines auront donc la chance de voir Ă©voluer les petits bouts de chou en mĂȘme temps, et ces derniers seront sĂ»rement trĂšs proches ! Et avant cela, Ă  la maternitĂ©, les trois jeunes mamans ont pu apprĂ©cier ce sĂ©jour entre sƓurs : « On a enchaĂźnĂ© fou rire sur fou rire », explique Alvina, pour qui ce troisiĂšme accouchement (elle est dĂ©jĂ  mĂšre de deux petites filles), et dĂ©cidĂ©ment « le plus agrĂ©able des trois » !

Les trois jeunes femmes n’Ă©taient pas censĂ©es accoucher la mĂȘme semaine. ClĂ©lia a accueilli son enfant en premier, mais l’accouchement a Ă©tĂ© provoquĂ© avec deux semaines d’avance. Sa sƓur Alvina a tout de suite demandĂ© Ă  la clinique de rĂ©server le lit vide Ă  cĂŽtĂ© de sa sƓur. Elle allait bientĂŽt la rejoindre ! Quant Ă  Lauria, elle a eu la chance d’obtenir la troisiĂšme place de la chambre, car une personne venait de quitter les lieux. Les deux aĂźnĂ©es avaient prĂ©venu les sages-femmes qu’elles voulaient avoir leur sƓur comme compagnie. Et comme sa sƓur ClĂ©lia, elle a aussi mis au monde son bĂ©bĂ© avec deux semaines d’avance.

Les trois mĂšres de famille ont donc pu profiter d’une ambiance agrĂ©able durant leur sĂ©jour au centre hospitalier, ce qui n’Ă©tait pas de refus aprĂšs la fatigue de la grossesse et de l’accouchement ! « On se sentait comme chez nous« , a expliquĂ© Alvina. C’est sĂ»r que ça doit ĂȘtre vraiment plus agrĂ©able d’avoir Ă  ses cĂŽtĂ©s dans la chambre d’hĂŽpital un proche, un membre de sa famille, plutĂŽt qu’une inconnue !

On espÚre maintenant que les cousins-cousines deviendront de super copains-copines !

À lire absolument