Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Le congĂ© paternitĂ© des papas de bĂ©bĂ©s prĂ©maturĂ©s pourrait-il ĂȘtre allongĂ© ?

Le congĂ© paternitĂ© des papas de bĂ©bĂ©s prĂ©maturĂ©s pourrait-il ĂȘtre allongĂ© ?

Une nouvelle proposition de loi a Ă©tĂ© signĂ©e par une trentaine de dĂ©putĂ©s. Elle vise Ă  allonger le congĂ© paternitĂ© lorsque le bĂ©bĂ© doit ĂȘtre hospitalisĂ©, ou lorsqu’il s’agit d’un bĂ©bĂ© prĂ©maturĂ©.

60 000 bébés prématurés naissent chaque année

Les bĂ©bĂ©s prĂ©maturĂ©s restent plusieurs semaines, voire plusieurs mois Ă  l’hĂŽpital. Et il est toujours trĂšs difficile pour les parents de vivre cette Ă©tape, encore plus quand le papa reprend le travail rapidement. 15 000 nouveau-nĂ©s sont Ă©galement hospitalisĂ©s à la naissance chaque annĂ©e. Le congĂ© paternité instaurĂ© en France en 2002, ne comporte que onze jours, ajoutĂ©s au congĂ© de naissance obligatoire de trois jours, ce qui reprĂ©sente un total de 14 jours, beaucoup trop insuffisant quand son nouveau-nĂ© reste hospitalisĂ©.

Un allongement du congĂ© paternitĂ© Ă©gal au nombre de jours d’hospitalisation du bĂ©bĂ©

En janvier dernier, le gouvernement a commandĂ© un rapport sur le congĂ© paternité à l’Inspection GĂ©nĂ©rale des Affaires Sociales afin d’envisager son prolongement. La proposition de loi lancĂ©e par Bastien Lachaud, de La France Insoumise et suivi par trente dĂ©putĂ©s d’horizons politiques diffĂ©rents propose un allongement du congĂ© paternitĂ© Ă©gal au nombre de jours d’hospitalisation du bĂ©bĂ©. Cette proposition a Ă©tĂ© dĂ©posĂ©e le 8 mars dernier.

Le bébé a besoin de ses deux parents

La Charte europĂ©enne des Droits de l’enfant stipule que tout enfant hospitalisĂ© a le droit d’avoir ses parents prĂšs de lui. Des Ă©tudes rĂ©centes montrent Ă©galement que la prĂ©sence des parents auprĂšs d’un enfant prĂ©maturĂ© amĂ©liore son dĂ©veloppement. Il faut alors espĂ©rer que cette proposition sera acceptĂ©e, pour le bien-ĂȘtre des nouveaux-nĂ©s prĂ©maturĂ©s et hospitalisĂ©s, mais aussi parce que les parents ont besoin d’ĂȘtre deux pour se soutenir, se relayer et rĂ©cupĂ©rer.

Une opĂ©ration de l’association SOS PrĂ©ma

L’association a voulu marquer les esprits pour encourager d’autres dĂ©putĂ©s Ă  soutenir la proposition de loi. Tous les membres de l’AssemblĂ©e Nationale vont recevoir une carte postale avec la photo d’une maman qui peut enfin prendre son bĂ©bĂ© dans ses bras pour la premiĂšre fois. Au verso, c’est l’enfant, Camille, nĂ©e à environ 5 mois de grossesse, qui s’adresse Ă  eux :« Je me battais pour vivre, mais Papa n’Ă©tait pas lĂ  car il devait aller travailler. Il a tellement souffert de ne pas avoir pu occuper la place de pĂšre et de conjoint nĂ©cessaire Ă  l’Ă©quilibre de notre jeune famille ». L’association espĂšre que cette campagne fera rĂ©agir et que la proposition de loi pourra ĂȘtre acceptĂ©e.

À lire absolument

Laisser un commentaire