Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » L’ANSES publie un rapport sur les substances dangereuses dans les couches

L’ANSES publie un rapport sur les substances dangereuses dans les couches

L’annonce est tombĂ©e aujourd’hui : les couches pour bĂ©bĂ© ne sont pas exemptes de substances potentiellement nuisibles pour bĂ©bĂ©. Ainsi dans un communiquĂ©, l’ANSES (Agence Nationale de SĂ©curitĂ© Sanitaire, Alimentation, Environnement, Travail) prĂ©conise d’amĂ©liorer la sĂ©curitĂ© sanitaire des couches pour le bien des bĂ©bĂ©s. Va-t-on devoir revenir aux couches lavables ?

L’ANSES tire la sonnette d’alarme

L’ANSES a Ă©tĂ© saisie par la Direction gĂ©nĂ©rale de la santĂ©, la Direction gĂ©nĂ©rale de la concurrence, de la consommation et de la rĂ©pression des fraudes et la Direction gĂ©nĂ©rale de la prĂ©vention des risques pour Ă©tudier si d’éventuelles substances chimiques Ă©taient prĂ©sentes dans les couches jetables et leur Ă©ventuelle dangerositĂ©.

L’ANSES prĂ©cise que son expertise s’est appuyĂ©e sur des analyses et essais menĂ©s par le Service commun des laboratoires (SCL) et l’Institut national de la consommation (INC) entre 2016 et 2018 sur plusieurs rĂ©fĂ©rences de couches reprĂ©sentatives du marchĂ© français.
Et les rĂ©sultats sont loin d’ĂȘtre satisfaisants : les couches contiennent diffĂ©rentes substances chimiques dangereuses susceptibles de migrer dans l’urine et de rester au contact de la peau de bĂ©bĂ©. RĂ©sultat, les risques d’allergies sont augmentĂ©s et il existe mĂȘme un risque pour la santĂ© de l’enfant.

L’ANSES prĂ©cise que certaines de ces substances sont ajoutĂ©es intentionnellement (comme par exemple les parfums) et d’autres peuvent contaminer non intentionnellement les couches. L’ANSES a constatĂ© que de nombreuses substances potentiellement dangereuses sont prĂ©sentes Ă  des taux dĂ©passant les seuils sanitaires recommandĂ©s, ce qui pourrait impacter la santĂ© de l’enfant. L’ANSES a listĂ© un grand nombre de produits dont les substances parfumantes (butylphĂ©nyl mĂ©thyle propional ou lilialÂź, hydroxyisohexyl 3-cyclohexĂšne carboxaldĂ©hyde ou lyralÂź), certains hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), le PCB-126, la somme des PCB-DL et la somme des dioxines, )furanes et PCB-DL.


L’ANSES prĂ©conise donc de rĂ©duire au maximum ces substances, ne pas utiliser de substances parfumantes, d’amĂ©liorer les procĂ©dĂ©s de fabrication, de maitriser l’origine des matiĂšres premiĂšres. L’ANSES souligne Ă©galement l’importance de mettre en place des mesures rĂ©glementaires plus strictes en matiĂšre de fabrication des couches.

Le syndicat des fabricants de couches, le Groupe’hygiùne tient à rassurer les parents

Le groupe hygiĂšne a prĂ©cisĂ© trĂšs vite dans un communiquĂ© de presse leurs engagements vis-Ă -vis des parents depuis plusieurs annĂ©es. Ainsi le groupe Ă  soulignĂ© que chaque annĂ©e 3 milliards de couches Ă©taient utilisĂ©es sans qu’il n’y ai jamais eu de crise sanitaire, que la transparence vis-Ă -vis des consommateurs Ă©tait une prioritĂ©, et que les contrĂŽles et les Ă©valuations Ă©taient sans cesse revues Ă  la hausse.

Love and Green soutien le rapport de l’ANSES

La marque qui dĂ©fend depuis plusieurs annĂ©es l’éviction des matiĂšres plastiques, potentiellement dangereuses des couches pour bĂ©bĂ© a rĂ©agit trĂšs vite au communiquĂ© de l’ANSES . La marque privilĂ©gie en effet l’utilisation des matiĂšres naturelles, non blanchies au chlore avec de la cellulose certifiĂ©e TCF (Total Chlorine Free) et issue des forĂȘts bien gĂ©rĂ©es, sans lotion, sans parfum ou colorant. La marque met de plus Ă  disposition des parents toutes les informations sur les couches.

Love and Green soutien donc le rapport de l’ANSES et souhaite une rĂ©glementation plus stricte (comme recommandĂ©e par l’agence ANSES) comme une obligation de transparence, une interdiction des parfums, lotions et colorants et une dĂ©finition des seuils rĂ©glementaires pour les substances toxiques.


Lotus baby rĂ©agit au communiquĂ© de l’ANSES

Le fabricant de couches Lotus Baby a tenu lui aussi Ă  rĂ©agir au rapport de l’ANSES. Ainsi le prĂ©sident d’Essity France a tenu a expliquĂ© la non-dangerositĂ© des couches Lotus Baby : « Nous tenons Ă  rassurer les consommateurs. Chez Lotus Baby, la sĂ©curitĂ© est notre prĂ©occupation principale. Depuis toujours, nos couches sont sans danger pour la santĂ© des bĂ©bĂ©s ». Lotus France a Ă©galement prĂ©cisĂ© que leurs couches ne contenaient ni parfums ni allergĂšnes, n’étaient pas blanchies au chlore, Ă©taient accrĂ©ditĂ©es par la Skin Health Alliance et qu’elles Ă©taient certifiĂ©es Ecolabel.


À lire absolument