Le lactarium de l’hôpital Necker va bientôt pouvoir reprendre sa distribution de lait maternel

Le 3 septembre dernier, le lactarium d’Île-de-France placé à l’hôpital Necker de Paris suspendait sa distribution de lait maternel. En effet, suite au décès de deux nourrissons, suspectés d’avoir été contaminés par du lait maternel issu de dons, l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) annonçait que l’hôpital pour enfants malades et bébés nés prématurés avait préféré tout arrêter jusqu’à l’inspection. Mais selon les informations du site Europe 1, le lactarium en question pourra à nouveau ouvrir ses portes et ainsi distribuer du lait maternel.

Depuis la fermeture, des enquêtes ont alors été réalisées dans le lactarium de l’hôpital Necker mais aussi dans deux services de néonatologie qui étaient concernés par cette affaire. Selon Europe 1, les enquêteurs auraient déclaré être quasiment certains que le lait maternel ne serait pas la cause des décès des deux nourrissons. Afin d’en être sûr à 100%, des analyses bactériologiques visant à identifier l’existence, ou non, de facteurs commun entre les différentes contaminations, sont toujours en cours, notamment des prélèvements de contenance de biberons, mais aussi de l’air, ainsi que l’ensemble des facteurs environnementaux où les bébés étaient présents. Une personne en lien avec le dossier aurait expliqué au site français qu’il se pourrait qu’il y ait « plusieurs sources de contamination différentes ». Affaire à suivre donc…

Un quatrième bébé contaminé

Vendredi 16 septembre dans la soirée, l’AP-HP nous apprenait qu’un quatrième bébé avait été contaminé, d’infection bactérienne suspecte. L’AP-HP a toutefois tenu à préciser que ce nourrisson n’avait pas reçu de lait issu de donneuse, mais bien celui de sa maman, pasteurisé au lactarium avant sa suspension. Depuis, le bébé a été traité et, selon l’AP-HP, il « se porte bien ».

Qu’est-ce-qu’un lactarium ?

Un lactarium est un centre de collecte, de traitement et de dons gratuits de lait maternel. Une collecte qui permet ainsi de nourrir les bébés qui ne peuvent pas être allaités par leur maman et qui font aussi, par moment, une intolérance au lait artificiel.


Une femme qui souhaite donner son lait maternel doit commencer par remplir un formulaire de santé et doit également effectuer des tests sanguins. Son lait est ensuite collecté à son domicile. Le lait maternel est ensuite distribué aux bébés nés prématurés ou les autres bébés qui en ont besoin.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire