En train de lire
La grossesse peut modifier… notre voix !

La grossesse peut modifier… notre voix !

On le sait la grossesse a tendance à chambouler tout notre organisme… jusqu’à notre voix ! C’est ce que des chercheurs ont mis en évidence récemment : la grossesse semble modifier pendant quelques temps après l’accouchement notre voix. Éclaircissements sur cet effet secondaire curieux de la grossesse.

La voix évolue au cours de la vie

Notre voix est unique mais elle évolue tout au long de notre vie. Ce phénomène est particulièrement marqué chez l’homme qui mue à la puberté, mais les femmes aussi sont concernées. Les cordes vocales grandissent avec nous. Après la ménopause, la voix des femmes a aussi tendance à devenir plus grave. L’imprégnation hormonale joue un grand rôle au niveau de la voix. On pourrait donc penser que la grossesse qui est un véritable chamboulement hormonal, modifie la voix. Les variations de la voix humaine sont depuis longtemps connues, mais les études sur l’impact de la grossesse sur la voix après l’accouchement n’avaient encore rien donné.

Pendant la grossesse la voix peut être modifiée

Pendant la grossesse, les œstrogènes et de la progestérone ont tendance à modifier notre organisme : les muscles sont plus lâches, la posture se modifie, les capacités pulmonaires changent, les vaisseaux sanguins du larynx sont plus fragiles… Résultat : la voix est perturbée et cela modifie aussi la plage de chant. L’étude est parue dans la revue Evolution and Human Behavior et s’est intéressée au changement de la voix après l’accouchement. La fréquence fondamentale F0 de la voix (environ 200-250 Hz chez la femme) varie tout au long du cycle menstruel chez la femme et après la ménopause car la voix donne vraisemblablement une indication reproductive. La fréquence fondamentale est le corrélat acoustique de la hauteur. Cette fréquence est déterminée par la fréquence des plis vocaux : ceux-ci sont plus grands chez les hommes. La fréquence F0 est aussi inversement proportionnelle à la masse vibrante des plis vocaux : la voix des hommes est donc plus grave que celle des femmes. 20 femmes ont été suivies pendant près de 10 ans : 5 ans avant la conception et 5 ans après l’accouchement. Leurs voix ont été enregistrées pour permettre de comparer leurs fréquences fondamentales. La voix des jeunes mères a été modifiée pendant un an après l’accouchement, rendant leur voix plus masculine. Cette variation est cependant transitoire et la plupart du temps passe inaperçue. Les résultats de l’étude doivent être encore validés car le faible nombre de femmes étudiées ne permet pas de tirer des conclusions. Et si vous voulez faire la grosse voix, attendez l’accouchement !


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire