Quelle jolie et adorable belle surprise a fait cette serveuse à une maman qui allaitait en public ?

Isabelle Ames est la maman de la petite Charlotte âgée de 10 mois. Et cette maman a vécu une matinée dont elle se souviendra longtemps. Ce matin-là, Isabelle tentait de manger tout en allaitant sa fille dans un restaurant servant le petit déjeuner, à Gilbert, dans l’Arizona aux Etats-Unis. Alors qu’elle s’attendait comme chaque fois à recevoir des remontrances pour avoir allaité en public, c’est un pancake accompagné d’un petit mot qu’elle a obtenu. En le lui donnant, la serveuse a expliqué son geste ainsi : « Ce pancake est pour vous, de ma part. Voici un petit mot pour vous expliquer pourquoi » et mentionne que « nous les mamans, on doit se serrer les coudes ». En ouvrant le papier, Amy a alors découvert ceci :

thank you note maman resto

« Merci d’avoir allaité ici ! Avec beaucoup d’amour et de respect !!! ❤ Erica »

Un long chemin pour réussir à allaiter à sa fille

Isabelle a alors partagé ce mot sur Instagram et l’a accompagné d’un texte dans lequel elle explique ceci : « Allaiter est une des choses les plus dures que j’aie faite, après accoucher. Personne ne vous prépare à ça, mais tout le monde s’attend à ce que vous y soyez excellente. On a l’impression d’être un échec total quand ça n’arrive pas tout de suite ». Isabelle raconte également son long et difficile chemin pour arriver à faire téter sa fille. Les larmes qu’elle a versées pendant les deux semaines où elle n’a pu que tirer son lait pour la nourrir, les 4 semaines suivantes où il lui a encore fallu utiliser des bouts de seins pour allaiter directement Charlotte, jusqu’à enfin parvenir au bout de 6 semaines à la faire téter comme elle le souhaitait. « J’ai pleuré de soulagement et de joie extatique », écrit-elle.

ames and baby

Après avoir été malade durant une semaine, tout en gérant sa fille souffrante également, Isabelle Ames était à bout de nerfs lorsque l’adorable serveuse lui a fait cette délicate surprise. « Hier j’étais tellement frustrée que j’ai crié 50 jurons dans un oreiller. C’est la vie de mère parfois, mais qu’une complète étrangère me voie et dise merci, il m’a semblé qu’elle avait été là tout au long de mon aventure et qu’elle savait combien de fois j’ai voulu abandonner mais que je ne l’ai pas fait ».

C’est un geste d’une incroyable gentillesse, au vu des discriminations que subissent encore de nombreuses femmes face à l’allaitement en public. « Si souvent, avant de nourrir Charlotte en public, j’ai la boule au ventre. Ok, c’est maintenant, quelqu’un va me harceler. Ils vont me crier dessus. Quelqu’un va me dire que je ne peux pas faire ça ici. Mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, j’ai eu de l’amour, du respect et un pancake gratuit. Merci à toi, ma camarade maman, Erica », conclut-elle, avec reconnaissance.

 


 

 

 

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire