Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Ils achĂštent un bĂ©bĂ© et le retrouvent des mois plus tard

Ils achÚtent un bébé et le retrouvent des mois plus tard

A Nancy, en Meurthe-et-Moselle, le couple qui avait achetĂ© un bĂ©bĂ© et se l’était fait enlever, va finalement pouvoir le retrouver, aprĂšs plusieurs mois de dĂ©mĂȘlĂ©s avec la justice.

 

Mike et Carmen, 25 et 27 ans, un couple stĂ©rile de nationalitĂ© roumaine, avait achetĂ© un bĂ©bĂ© l’annĂ©e derniĂšre, nous informe le Parisien. Ils avaient obtenu la possibilitĂ© d’adopter le petit Tony nĂ© Ă  Marseille en Ă©change de 8 000 euros et d’une voiture d’occasion. Les parents biologiques Ă©taient eux aussi de nationalitĂ© roumaine, et l’homme semblait ĂȘtre Ă  la tĂȘte d’un trafic d’enfants
 Les parents adoptants avaient Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s et l’enfant leur avait alors Ă©tĂ© retirĂ© par les services sociaux. Les trafiquants d’enfants prĂ©sumĂ©s avaient Ă©galement Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s.

 

Des mois plus tard, nouveau rebondissement dans l’affaire : la justice a accordĂ© aux parents un droit d’hĂ©bergement. Leur avocate, Me Caroline Depretz, a expliquĂ© que ce rĂ©sultat d’affaire Ă©tait « une premiĂšre », que le dossier Ă©tait « totalement atypique » et pourrait « relancer le dĂ©bat sur les mĂšres porteuses », car « l’intĂ©rĂȘt de l’enfant a primé ». En effet, le bĂ©bĂ© avait Ă©tĂ© placĂ© Ă  la pouponniĂšre de Nancy, mais, alors qu’il Ă©tait arrivĂ© en bonne santĂ©, « vif et Ă©veillé », le personnel mĂ©dical s’est inquiĂ©tĂ© de voir le bout de chou dĂ©pĂ©rir, sĂ»rement touchĂ© par la sĂ©paration avec ses parents adoptifs.

 

La justice avait alors autorisĂ© le jeune couple Ă  obtenir un droit de visite Ă  la pouponniĂšre. Et depuis fin aoĂ»t, les parents ont dĂ©sormais obtenu un droit « d’hĂ©bergement long » de l’enfant. Mais l’affaire continue, puisque Mike et Carmen aimeraient dĂ©sormais obtenir la garde complĂšte de l’enfant.



À lire absolument