Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Appeler son enfant « Griezmann MbappĂ©, c’est possible ?

Appeler son enfant « Griezmann MbappĂ©, c’est possible ?

Il fallait s’y attendre ! A la suite de la victoire de l’Ă©quipe de France de football Ă  la Coupe du Monde, les prĂ©noms des joueurs ont donnĂ© des idĂ©es aux Français. Mais à Brive-la-Gaillarde, dans le Sud-Ouest de la France, un couple, visiblement supporteur de l’Ă©quipe de France, a dĂ©cidĂ© d’appeler son enfant Griezmann MbappĂ©. Un choix plutĂŽt singulier qui a poussĂ© les services de la mairie Ă  saisir le procureur de la RĂ©publique.

Un prénom qui dérange

D’aprĂšs France Bleu CorrĂšze, l’officier d’Ă©tat civil de la mairie de Brive-la-Gaillarde a dĂ©cidĂ© de saisir le procureur de la RĂ©publique, aprĂšs avoir reçu une demande d’un couple, voulant appeler son nouveau-nĂ© Griezmann MbappĂ©. La demande pour le moins singuliĂšre, a quelque peu dĂ©routĂ© l’officier d’Ă©tat civil qui a prĂ©fĂ©rĂ© s’en rĂ©fĂ©rer au procureur. La loi prĂ©voit que si le prĂ©nom choisi par les parents est jugĂ© « de nature Ă  porter prĂ©judice Ă  l’enfant« , le procureur de la RĂ©publique peut ainsi ĂȘtre saisi. Si ce dernier reconnaĂźt que le prĂ©nom est contraire Ă  la loi, il peut saisir le juge aux affaires familiales.

Prénom ou nom de famille ?

C’est la premiĂšre saisie du procureur depuis 2015 pour cette commune qui enregistre environ 1500 naissances par an. InterrogĂ© par le Parisien, l’officier d’Ă©tat civil explique : « En 1998, nous avions eu beaucoup de Zinedine, mais il s’agissait d’un prĂ©nom. LĂ , c’est plus baroque« . Dans le cas prĂ©sent, le problĂšme posĂ© est plutĂŽt que Griezmann et MbappĂ© sont des noms de famille et pas des prĂ©noms. Car ces noms ne sont en rien « de nature Ă  porter prĂ©judice Ă  l’enfant« , bien au contraire, surtout aprĂšs une victoire en Coupe du Monde.

Si le cabinet du maire de Brive n’a pas donnĂ© de date exacte, il a assurĂ© que la rĂ©ponse de la justice arriverait rapidement. Et quelque soit la rĂ©ponse, l’acte de naissance gardera trace de cette procĂ©dure. Si le prĂ©nom est rejetĂ©, l’enfant pourra toujours savoir la volontĂ© de ses parents d’avoir souhaitĂ© lui donner le nom de deux joueurs de l’Ă©quipe de France de football.

Peut-ĂȘtre est-ce un futur pro ? Qu’en pensez-vous ?

À lire absolument